XV de France - Machenaud pour rebondir

XV de France - Machenaud pour rebondir

Publié le 07/02/2013

Titulaire face à l’Italie, Maxime Machenaud a été reconduit à la mêlée aux côtés de Frédéric Michalak pour affronter le Pays-de-Galles, samedi au Stade de France (18h). Pour relever la tête après la défaite des Bleus en Italie et retrouver le goût de la victoire qu'ils avaient connu sans discontinuer lors de la tournée de novembre.

 

 

Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Très bon à la mêlée derrière son pack durant les tests de novembre, Maxime Machenaud a connu, pour la première fois en sélection, la défaite. Une première au goût amer qui aurait pu lui coûter sa place à la mêlée. Au contraire, Philippe Saint-André continuera de faire confiance à une charnière qui a fait ses preuves il y a quelques mois de cela. Changer au premier couac n'est pas dans l'idée du sélectionneur du XV de France. Une deuxième chance qui fait le bonheur du Racingman à deux jours de la rencontre. « Il va falloir la saisir, avance Machenaud. Forcément, on a envie de se rattraper. Après une prestation moyenne, on a toujours peur de perdre sa place. Mais il n'a pas voulu bousculer les choses, ça veut dire qu'il a confiance en ce groupe. Tout n'a pas mal marché. On n'a pas fait un match catastrophique ».

 

Entre l'envie italienne, le manque de repères français, le XV tricolore a péché et se voit dans la quasi obligation d'obtenir un succès dans l'enceinte dyonisienne. « Le groupe est touché, forcément, reconnaît l'ancien agenais. On a à coeur de se racheter ». Pour sa deuxième titularisation dans le Tournoi, Machenaud, qui sera entouré de ses compères Ciel et Blanc Dimitri Szarzewski et Benjamin Fall, Luc Ducalcon s'installant sur le banc, espère bien voir une issue plus favorable face à des Gallois méconnaissables depuis quelques temps. « Ce sera un beau match, prédit l'homme de la mêlée française. Eux aussi, ils ne sont pas finis. Ils auraient pu gagner contre les Irlandais. Ils connaissent leurs points forts. Ils ne sont pas devenus nuls d'une année à l'autre. Ils ont des joueurs de très grande qualité ». Alors comment prendre à défaut cette formation galloise, celle-là même qui réalisait le Grand Chelem lors de l'édition précédente faisant suite à une demie-finale du dernier Mondial ? « Les Irlandais contre les Gallois ont fait des choses très simples mais avec beaucoup de conviction, de hargne, répond Machenaud. C'est ce qu'il va falloir retrouver, cette envie d'avancer...Les Italiens nous ont pris sur ce côté là. Il va falloir faire un tout autre match samedi ».

 

Certains avancent le manque d'expérience pour le demi de mêlée francilien. « Peut-être, accorde le Racingman. Mais il faut rester positif. Je m'en servirai de ce match-là ». Face à l'Italie, et malgré la défaite, Maxime Machenaud aura grandi de quelques matchs en un seul. En attendant, il retrouvera une pelouse qui lui a plutôt souri ces derniers mois, le maillot Ciel et Blanc ou flanqué du coq sur le dos. Là ou il avait été irréprochable en novembre, Machenaud aimerait à continuer la belle histoire qu'il écrit.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 06 septembre 17H00

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois