actuImage.php

Brugnaut : 'Aller au bout'

Brugnaut : 'Aller au bout'

2010/06/23

Julien Brugnaut (ici au premier plan avec François van der Merwe) est de retour en France après un passage de un an au Munster. (Crédit : Laurence Dubey)

 

A peine arrivé en région parisienne, et après avoir participé à son premier entraînement public en Ciel et Blanc, le pilier Julien Brugnaut s'est prêté à sa première conférence de presse de Racingman. L'ancien du Munster n'y a pas caché sa joie d'avoir rejoint le club français qui monte.

 

Julien, qu’est-ce qui a fait pencher la balance pour le Racing Metro 92 ?
D’une part les bons résultats du club cette année, puis ensuite le projet sportif qui est en accord avec ce que je veux faire dans le futur. C’est ce qui m’a poussé à faire le choix du Racing.
 

Quels sont d’après vous les atouts de ce club ?
D’une part, je retrouve un club où il y a l’amour de la mêlée. L’année dernière ils ont montré à tous les matchs, sur tous les terrains, qu’ils avaient une très bonne mêlée donc ça m’intéresse beaucoup. Après le jeu, c’est le jeu d’une équipe qui est montée l’année dernière et qui ne l’a pas encore développé à 100%. La progression va continuer cette année et j’ai envie de participer à cette aventure.

 

Elle t’avait surpris justement cette équipe l’année dernière ?
Non, je m’y attendais. Bien sûr, elle a surpris beaucoup de monde mais je m’attendais à ce qu’elle fasse un bon championnat. Pas qu’elle arrive dans les six premiers, mais qu’elle fasse un très bon championnat, oui.

Qu’est-ce que t’as apporté cet expérience à l’étranger ; au Munster ?
On a une image du rugby au Munster qui est complètement différente. Les sentiments sont les-mêmes mais il y a peut-être un peu plus de rigueur, la rigueur anglo-saxonne. Personnellement, ça m’a permis d’être un peu plus travailleur, de plus travailler sur moi-même.


Pierre Berbizier a la réputation d’être rigoureux, tu as peut-être eu le temps de t’en apercevoir…
J’ai compris oui !


Est-ce que ça se rapproche de ce que t’as connu au Munster ?

Voila, c’est cela, ça va être dans la continuité ! Lorsqu’il m’a tenu son discours - c’est celui qui donne le plus qui joue. Ça me convient.


Tu as parlé de tes ambitions, qu’elles sont-elles ?
Mes ambitions à l’heure actuelle ? De jouer le maximum de matchs avec le Racing, et d’aller au bout !

Aller au bout… Gagner le titre ?
Un bon championnat, sachant qu’on a deux compétitions importantes.


Au niveau des infrastructures, c’est une nouvelle surprise ?

Oui, j’ai été agréablement surpris. Il y a du bon matériel pour travailler, même les infrastructures autour du terrain. Mais bon, il suffit un carré vert, un peu de muscu et ça suffit pour faire le match !


Et Paris ?

Je n’ai pas eu encore l’occasion de visiter. Je suis arrivé il y a trois jours. Mais j’ai des amis sur Paris qui ont pour mission de me faire visiter la capitale !


Tu sens déjà qu’il y a une grosse attente sur le Racing ?
Maintenant qu’il n’y a plus la surprise du club qui monte, oui, maintenant on va attendre qu’il confirme sa performance.


Heureux d’être rentré en France ?

Oui, je suis heureux. Moins heureux que mes parents mais heureux tout de même (rires). Ça fait du bien de se retrouver dans son pays, bien que j’aie eu une bonne expérience en Irlande.


Vous parlez de la France, une question qui dépasse un peu le cadre du rugby, vous avez porté le maillot de l’équipe de France, quel regard vous portez sur l’équipe de France de Football ?

Comme la plupart des gens, je suis un peu déçu de l’attitude qu’ont les joueurs mais bon… Après, je pense que même s’ils n’ont pas une attitude exemplaire, on pourrait un peu plus les soutenir car je pense que c’est quand même dur d’affronter une Coupe du Monde sachant que six mois auparavant il y a déjà la moitié des Français qui sont contre vous ! On les as pas aidés je pense…


Quand on porte le maillot bleu, ça représente aussi quelque chose ?

Il y a un devoir. Mais des droits aussi. Et je pense que celui d’être supporté ça en fait partie...

Rate this article

 
More articles

Your reactions

The 04/07/2010 by HappeCuir
Florian tu n'iras au Stade que si tu fais des progrès en orthographe
The 04/07/2010 by florian
je pense que sa vat etre jenial et je viendrais supporter le racing metro92 au stade yves du manoir et je pense con va atre champion avec les recrutements que jacki lorenneziti a fait.

Add a comment

 
  All * fields are mandatory.

Next match

Sunday 26th October 6:15 pm

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois