actuImage.php

RM 92 vs HAR - Hernandez : ' Nantes reste un beau souvenir '

RM 92 vs HAR - Hernandez : ' Nantes reste un beau souvenir '

2013/12/06

Ce samedi le Racing Metro 92 retrouve la Coupe d'Europe et affrontera l'équipe des Harlequins au stade de la Beaujoire à Nantes (16h40). Juan Martin Hernandez, de retour après avoir été éloigné des terrains par une blessure, débutera cette rencontre au poste d'arrière. Détendu, heureux de revenir dans le groupe, l'Argentin s'est longuement exprimé face à la presse sur divers sujets : des matchs de Coupe d'Europe jusqu'à sa position de cadres au sein du groupe.

 

 

Juan, tu es de retour sur les terrains, cette fois te sens-tu vraiment prêt physiquement ?

 

Oui, physiquement c’est bon, je suis prêt. Je me suis entraîné toute la semaine avec le groupe sans problème. Je me sens bien.

 

 

Tes problèmes physiques sont donc bel et bien derrière toi ?

 

Oui, même si malheureusement on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Il faut que je (re)prenne le rythme en enchaînant les matchs pour que mes problèmes restent derrière moi.

 

 

Le match de samedi revêt d'une très haute importance pour cette objectif de qualification dans cette HCUP…

 

Évidemment ! (Ferme) Oui ce match est très important. Nous avons l’opportunité de jouer dans un beau stade face à grande équipe. J’espère que ça va être bien pour le rugby, pour nous. Je veux que l’on se sente bien sur le terrain. On passe beaucoup de temps ensemble, notre niveau de jeu s’élève, ça tombe à pic puisque nous allons jouer contre une grande équipe samedi.

 

 

" Tu n’as pas nommé mon ami Juan Imhoff ! "

 

 

La victoire du week-end dernier vous a-t-elle rassuré ?

 

On travaille plus tranquillement après une victoire. Il y a des choses qui se sont améliorées, des choses à renforcer comme toujours. Mais les victoires donnent deux choses : d’abord les points et ensuite la tranquillité afin de mieux travailler pendant la semaine.

 

 

C’est ce qui a été ressenti cette semaine ? Plus de tranquillité ?

 

Oui évidemment, c’est une chose qui se ressent souvent en France. Quand il y a un mauvais match, la semaine qui suit est très intense avec beaucoup d’engagement physique. Et si tu gagnes, alors tu travailles beaucoup plus sur la lucidité.

 

 

Que ressens-tu à l’idée de jouer autour de grands joueurs tels que Jonny Sexton, Jamie Roberts, maintenant Mike Phillips, Max Machenaud, Fabrice Estebanez…

 

Tu n’as pas nommé mon ami Juan Imhoff ! (Rires) Je n’attendais que ça ! Non, sérieusement, c’est très bien. Ça donne encore plus de motivations lorsqu’on fait parti d’une telle équipe. On ne connaît pas encore les limites du potentiel de cette équipe. Dans le groupe des avants il y de grands noms, dans le groupe des trois-quarts également. On ne sait pas encore quel est le volume ou la qualité de jeu qu’on peut imposer. Passer du temps ensemble, enchaîner le temps de jeu commun, bien se connaître... Tout cela est nécessaire pour pouvoir bien s’exprimer sur le terrain.

 

 

" Quand il y a quelque chose qui me paraît bien je le dis,

si c’est mauvais je le dis aussi "

 

 

Est-ce plus facile de jouer avec des joueurs de ce calibre, la compréhension est-elle plus rapide ?

 

Évidemment que oui mais après il faut jouer ensemble. Peut-être que pour les nouvelles combinaisons ou lancements de jeu on passe moins de temps à les expliquer. Mais après, il faut que l’équipe soit ensemble, week-end après week-end. Depuis le début de saison, nous n'avons pas été épargnés par les blessures... 

 

 

Les entraîneurs insistent beaucoup sur la responsabilisation de chaque joueur, qu’ils se prennent en main. As-tu besoin ,personnellement, d’aller au-delà de ce que tu faisais, d’extérioriser plus ? Faut-il que les cadres prennent plus d’importance ?

 

Je le fais à chaque fois. Pas juste aujourd’hui car les entraîneurs le demandent. J’ai assez d’expérience pour m’exprimer même si les coachs ne veulent pas que je m’exprime (Rires). Ici, en Argentine, ou encore quand j’étais au Stade Français, j’ai toujours dit ce que je ressentais. C’est toujours pour le bien de l’équipe et non pas parce que j’aime parler. Quand il y a quelque chose qui me paraît bien je le dis, si c’est mauvais je le dis aussi. Peut-être que vous ne me voyez pas comme ça parce que je ne parle pas souvent à la presse ou que je n’extériorise pas en dehors de l’équipe, mais vous pouvez demander à mes coéquipiers ! (Rire)

 

 

Lorsque tu t’exprimes c’est au sujet du rugby, du jeu ou bien des hommes et des valeurs ?

 

Non, non, non… Juste de rugby. Chacun est assez grand ou a assez d’expérience pour savoir se comporter correctement en dehors du terrain. Je parle uniquement de rugby, c’est le plus important pour bien préparer les matchs.

 

 

" Lors des vingt premières minutes

je me rappelle qu’on courait partout pour défendre "

 

 

Le match de la saison dernière qui avait eu lieu à Nantes, est-il resté graver dans ta mémoire ou bien l’as-tu oublié rapidement ?

 

C’était bien… Mais j’ai fait une grosse faute... Je n’ai pas sorti le ballon en touche alors qu’on aurait pu faire un ballon porté ou quelques choses d’autres. Nous avions cinq points de retard, la pénalité n’aurait pas suffi. C’était une grosse faute mais c’est passé, ça fait longtemps. Ce n’est pas la dernière faute que je vais faire, mais ce n’était pas non plus la première.

 

 

Mais c’était tout de même un bon match ?

 

Un très bon match de rugby ! Nantes reste un beau souvenir. Nous n’avions pas très bien commencé. Lors des vingt premières minutes je me rappelle qu’on courait partout pour défendre. Et après je ne me souviens plus bien (Il avait été victime d'un gros choc, ndlr), je crois qu’on a pris un ou deux essais ou c’est peut-être nous qui marquons après qu’ils aient bougé le ballon partout pendant les vingt minutes. Juan (Imhoff) avait inscrit deux essais. Mais ils sont très bien revenus …

 

 

Que penses-tu de cette équipe des Harlequins ?

 

C’est une équipe très dynamique qui, comme toutes les équipes, cherche à avancer. Il y a également de très bonnes qualités individuelles. Le demi-ouverture est très bon, je ne sais pas quels sont les centres qui vont jouer mais ils ont tous des bons appuis, ils sont costauds, ils avancent. Et surtout, la troisième ligne est très intelligente !

Rate this article

 
More articles

Your reactions

There are no comments

Add a comment

 
  All * fields are mandatory.

Next match

Sunday 26th October 6:15 pm

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois