Crabos - RM 92 vs SF - Malgré l'envie

Crabos - RM 92 vs SF - Malgré l'envie

2013/01/14

 

Les Crabos du Racing Metro 92 sont tombés face au voisin du Stade Français dimanche, 23-10, à domicile. Ils chutent à la cinquième place, à quatre points du dernier qualifié, Massy. (Crédit : Émilie Manchon).

 

La tache promettait d’être compliquée, mais pas insurmontable pour les Ciel et Blanc. En effet, sur les trois derniers matchs, ils se sont imposés à chaque fois. De son côté, le Stade Français restait sur deux défaites lors des trois dernières rencontres. C’était, à première vue, le meilleur moment pour rencontrer les Parisiens, leader incontestable depuis le début de saison. Mais comme l’avait dit Alain Jamain, entraîneur des lignes arrières du Racing : « Le Stade Français reste une équipe redoutable. Il ne faut pas se dire que ça sera plus facile qu’au match aller ». Sammy Grandu, joueur de l’équipe francilienne, indiquait quant à lui après la rencontre : « Nous avons bien joué mais en face, le Stade, c’est fort. En plus, les éléments étaient contre nous, ce qui n’a rien arrangé ». Oui, car mis à part le niveau de l’équipe adverse - qui possède la charnière de l’équipe de France -, la chose à retenir, c’est que les Racingmen n’ont pas démérité, loin de là.

 

 

Dès le début de la rencontre, ils ont exercé un gros pressing sur les Parisiens, surtout en mêlée fermée. Mais les Crabos du Racing Metro 92 n’ont pas été récompensés puisqu’à la pause, le Stade Français menait 9-6. Une première mi-temps entachée de quelques erreurs d’arbitrage contre les Ciel et Blanc. Deux mêlées fermées dominées par le pack Francilien, mais sanctionnées en leur défaveur ; un groupé pénétrant écroulé dans l’en-but adverse, non comptabilisé, sont venus gêner les Racingmen, dans leur quête du succès. Face à ces évènements, le Racing espérait bien ramener au moins le bonus défensif. Mais après dix minutes de temps supplémentaires, les Parisiens marquaient un nouvel essai et privaient les Racingmen du bonus défensif. « L’arbitrage n’a pas été irréprochable. Je sais que l’on ne peut pas se cacher derrière cet argument, mais ça ne nous a évidemment pas aidé pour faire une performance », se désole Alain Jamain, « après, il est vrai que nous sommes tombés sur une grosse équipe, extrêmement bien huilée. Mais je tiens à féliciter mes joueurs, car ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient, et c’est bien ça le principal ».

 

Les Crabos du Racing pourront se refaire une santé dès la semaine prochaine, face au dernier de la poule, Tours. Dans le même temps, les quatres premières équipes s’affronteront entre elles : une belle occasion de remonter au classement pour les Ciels et Blancs.

Rate this article

 
More articles

Your reactions

The 15/01/2013 by Michel BJ
J'ai aimé le jeu flamboyant des Stadistes mis en valeur par le courage des "Ciel et blanc" mais au jeu trop systématique. Il n'est pas nouveau que nous sommes beaucoup sanctionnés et comme il n'y a pas de fumée sans feu...

Add a comment

 
  All * fields are mandatory.

Next match

Saturday 20th September 2:45 pm

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois