actuImage.php

A dix minutes près...

A dix minutes près...

Publié le 12/09/2009

A la dernière seconde du match, alors que Broke James, l'ouvreur clermontois, s'apprêtait à taper une ultime pénalité, Pierre Berbizier et Simon Mannix, les entraîneurs du Racing pouvaient bien s'arracher les cheveux au bord du terrain. Ils le savent, leur équipe est passée tout près d'un exploit en terre auvergnate. A défaut, le point de bonus défensif aurait été une belle consolation.


Mais au final, ils n'auront ni l'un ni l'autre. En dix minutes, les dix dernières du match, le Racing a tout perdu. Ses espoirs de victoire alors qu'Andrew Mehrtens avait redonné l'avantage aux siens à la 65ème minute ? Envolées. Ses ambitions de glaner le point de bonus défensif ? Envolées également, au bout d'une fin de match cauchemardesque pendant laquelle James enfila les pénalités comme on enfile des perles (71', 75', 77', 81').


Quel dommage. Le Racing avait pourtant parfaitement su faire déjouer son adversaire. S'appuyant sur la force au combat de ses avants, reposant sur la qualité du jeu au pied de Mehrtens et Fabien Fortassin, les Racingmen faisait taire les sceptiques qui les voyaient exploser à Marcel-Michelin.


Certes, Clermont dominait les débats. Mais forcés de jouer par petites séquences, les coéquipiers d'Aurélien Rougerie ne parvenaient ni à emballer la rencontre ni à se mettre à l'abri.


Pourtant, les affaires avaient parfaitement commencées pour eux, Wesley Fofana inscrivant le premier essai du match dès la 6ème minute après un amour de coup de pied à suivre de son ouvreur James (7-0).


Mais loin d'être démobilisé, le Racing restait fidèle à son plan de jeu. Mehrtens, sur pénalité, puis d'un drop, ramenait les siens à un point (20', 7-6). Malheureusement, Cément Baïocco écopait d'un carton jaune peu après, et Clermont capitalisait sur son infériorité numérique en inscrivant un deuxième essai par Thomas Domingo (25', 12-6).


Fortassin scorait alors d'un drop parfaitement exécuté (29', 12-9), et le Racing passait même tout près de prendre l'avantage avant la mi-temps. Au départ, Mani Vakaola interceptait une passe de James, mais son sprint de 40m était interrompu à un mètre de la ligne par un exceptionnel retour de Napoloni Nalaga (36'). Partie remise seulement.


Car dès le retour des vestiaires, Julien Saubade, servi sur son aile gauche par une sautée de Mehrtens, déposait Rougerie d'un cadradge-débordement d'école, puis prenait Anthony Floch intérieur pour aller aplatir en terre promise. Mehrtens transformait, et le Racing prenait pour les devants pour la première fois du match (43', 16-12).


De rêve, la victoire devenait possible. Mais revenait alors en scène l'artilleur maison, ce diable de Broke James. Une, puis deux, puis trois pénalités permettaient aux siens de reprendre les commandes, tandis que Fortassin n'avait que trois points sur drop à offrir en réponse (60', 21-19).


Qui sait alors ce qu'il serait arrivé si, cinq minutes plus tard, Vakaola n'avait pas été plaqué sans ballon, à hauteur des 22m adverses, alors qu'il poursuivait son propre coup de pied à suivre? Le coupable, Lionel Faure, écopait logiquement d'un carton jaune, mais les trois points offerts à Mehrtens sous les poteaux constituaient peu de choses par rapport de la faute 65', 22-21). Et le point d'avance sur les Jaunards à quinze minutes du terme ne paraissait clairement pas suffisant pour assurer la victoire. A raison.


Car la suite ne fut que la longue et pénible mise à mort des espoirs des Ciels et Blancs. Avec James dans le rôle du bourreau, les Racingmen donnant au pointilleux arbitre de la rencontre trop de raisons de les sanctionner. Quatre pénalités, douze points, et tous les efforts franciliens réduits à néant.


On le sait cependant, le travail paye toujours. Et à force de passer tout près (Bourgoin, Perpignan, Clermont), le Racing finira forcément par faire pencher la balance du bon côté. Il le faudra car le maintien est à ce prix. 

Notez cet article

 

Actualités relatives à ce match

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois