actuImage.php

BO vs RM 92 - Souvenez vous il y a 9 mois et 30 jours

BO vs RM 92 - Souvenez vous il y a 9 mois et 30 jours

Publié le 21/02/2013

Souvenez-vous il y a neuf mois et trente jours lorsque le Racing Metro 92 s'était incliné face au Biarritz Olympique au Parc des Sports d'Aguiléra 22-13. Longuement menés au score, les Ciel et Blanc étaient parvenus à faire douter les Basques qui l'emportaient finalement grâce à un essai de Ngwenya dans les dernières minutes de la rencontre.  (Crédit : Emile Manchon/RM92)

 

 

En déplacement ce samedi, à Biarritz, lors de l’antépénultième journée du Top 14, le Racing Metro 92 s’est incliné face au BO 22-13. Malgré ce revers, les hommes de Pierre Berbizier restent en bonne position pour l’accession au barrage avant la rencontre décisive face au Stade Français, le 5 mai prochain au Stade de France.

 

Sous une pluie battante et de ce fait avec un ballon détrempé, le Racing Metro 92 s’est incliné en terre basque face à de valeureux biarrots en quête de points pour assurer leurs maintien dans l’élite du rugby français. Et comme l’on pouvait s’y attendre, c’est un jeu porté au pied que nous ont offert les deux équipes ce samedi sur la pelouse du Parc des Sports d’Aguiléra. Une entame timide, rythmée par les coups de sifflet de l’arbitre de la rencontre Monsieur Marchat, venait hacher les intentions des deux formations. Et au petit jeu des pénalités, c’est la botte du demi de mêlée du BO, Dimitri Yachvili, qui a fait la différence.

 

Auteur de quatorze points, l’international français a tenu haut les couleurs biarrotes qui butaient sur une défense Ciel et Blanc bien regroupée et peu mise en difficulté lors de la première mi-temps. En témoigne la solidarité exemplaire du pack francilien, qui, malgré son infériorité numérique en mêlée, après un carton jaune infligé à l’encontre de Jonnhy Leo’o, récupérait le ballon à dix mètres de sa ligne. Cette grosse séquence défensive des Ciel et Blanc témoignait de l’envie de bien faire d’une formation en pleine possession de ses moyens ces dernières semaines, conclues notamment par deux succès sur la pelouse du stade Yves du Manoir de Colombes face à Castres puis Brive.

 

 

Chavancy la passe de quatre

 

 

C’est cette même intensité dans l’envie de respecter les consignes de Pierre Berbizier et de son staff, que les Ciel et Blanc entraient dans le second acte. D’emblée, pourtant, c’est Yachvili, encore lui, qui donnait neuf points d’avance à ses coéquipiers (12-9) sur une nouvelle pénalité concédée par le Racing. Mais les Franciliens n’en démordaient pas pour autant, et à la suite d’une percée de Jone Qovu, Sébastien Descons trouvait Juan-Martin Hernandez, qui d’une passe sautée offrait le ballon à François Steyn. L’arrière sud-africain passait après contact pour Juan Imhoff lancé à toute allure, qui lui même donnait à Henry Chavancy. Le centre, formé au club, inscrivait son quatrième essai en autant de rencontres et donnait pour la première fois du match l’avantage au score pour les Ciel et Blanc après la transformation de Descons (53’).

 

Cet essai salvateur libérait alors les Ciel et Blanc qui étaient à deux doigts de creuser l’écart lorsque Imhoff était repris à quinze mètres de l’en-but biarrot par Ngwenya. Pris de cours face aux incessantes volontés offensives franciliennes, les coéquipiers de l’américain parvenaient tout de même à résister et reprenaient, temps bien que mal, l’avantage au tableau d’affichage grâce à un drop de Damien Traille. Le Racing Metro 92 peinait en cette fin de rencontre. Les hommes de Jacky Lorenzetti encaissaient ensuite un essai de Ngwenya (72’). Bien en place et dans des conditions difficiles, le Racing échoue dans sa quête d’une troisième victoire de rang qui lui aurait permis de garder ses distances sur le Stade Français, vainqueur plus tôt de Perpignan (35-31).

 

Bénéficiant de deux points d’avance sur son voisin parisien, les Franciliens auront à cœur, sur la pelouse du Stade de France, le 5 mai prochain, d’obtenir un succès qui leur permettrait alors de mettre un pied en barrage. Mais avant la grande fête qui aura lieu dans le stade dionysien, les Ciel et Blanc bénéficieront d’un week-end de repos pour refaire le plein d’énergie et ainsi foncer vers le barrage.

 

 

FEUILLE DE MATCH

 

BIARRITZ OLYMPIQUE v RACING METRO 92

 

Top 14 - 24ème journée

Parc des Sports Aguiléra

Arbitre: M. Marchat

Temps : Pluvieux

Terrain : Bon

 

Les équipes:

 

Biarritz Olympique : Balshaw – Ngwenya, Haylett-Petty, Traille, Bolakoro – Peyrelongue (Bosch 60’), Yachvili – Harinordoquy (c) (Lakafia 65’), Gray, Guyot – Taele, Thion – Gomez Kodela, Héguy (August 74’), Watremez (Marconnet 57’).

 

Entraîneurs : Patrice Lagisuqet, Serge Milhas, Jacques Isaac.

 

 

Racing Metro 92 : Steyn – Bergamasco, Chavancy, Estebanez, Imhoff – Hernandez (o), Descons, (m) (Durand 68’) – Cronje (c), Battut, Leo’o (Galindo 61’) – Van der Merwe, Dellape (Qovu 47’)  – Sa (Orlandi 67’), Noirot (Bianchin 65’), Ben Arous (Lo Cicero 67’).

 

Entraîneurs: Pierre Berbizier, Gonzalo Quesada.

 

 

 

Evolution du score: 3-0, 3-3, 6-3, 9-3 – MT – 12-3, 12-6, 12-11, 12-13, 15-13, 20-13, 22-13.

 

Les points:

  

BO

 

Essai : Ngwenya (72’).

Transformation : Yachvili (72’).

Pénalité : Yachvili (13’, 32’, 41’, 46’).

Drop : Traille (62’).

 

RM 92

 

Essais : Chavancy (53’).

Transformation : Descons (53’).

Pénalités : Descons (16’, 50’).

Drop: /`

 

 

Les cartons:

 

BO

Jaune: /

Rouge: /

 

 

RM 92

Jaune: Leo’o (26’,

Rouge: /

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois