actuImage.php

CO vs RM 92 - Conserver cette dynamique

CO vs RM 92 - Conserver cette dynamique

Publié le 22/12/2012

Le Racing Metro 92 se déplace ce samedi en terre tarnaise pour y affronter Castres, avec l'ambition d'enchaîner et conserver la bonne dynamique actuelle. Les Ciel et Blanc, qui restent sur trois victoires consécutives quand son adversaire du jour affiche sept succès de rang, sont les derniers à avoir fait tomber Pierre-Antoine. Et veulent rééditer cette prestation... (Crédit : Julien Poupart // Attitude Rugby).

 

 

La parenthèse européenne refermée avec succès, le Racing Metro 92 repart à la conquête du Top 14 qui l'avait vu l'emporter lors de sa dernière levée face au voisin parisien dans l'enceinte dyonisienne le 1er décembre dernier. À l'époque, le Racing jouait une rencontre de la plus haute importance et nous nous étions laissés aller à titrer « La victoire sinon rien ». Chose faite, les Ciel et Blanc ont engrangé encore un peu plus de confiance lors des deux week-ends qui suivirent pour autant de victoires. La HCup mise entre guillemet avant Nantes, les hommes de Gonzalo Quesada arrivent dans le Tarn « toujours dans cette phase de reconstruction entamée face au Stade Français », avoue l'entraîneur francilien.

 

Mais il y a, depuis, ce petit quelque chose qui fait la différence. Alors que les Racingmen avaient trébuché à plusieurs reprises sous un temps pluvieux lors de la série de cinq défaites consécutives, voilà qu'ils ont retourné la situation. Le Stade Français donc, puis Edinburgh, à Murrayfield, où le crachin ne cessait de battre. Alors, forcément, ces conditions aussi difficiles que contraires au jeu n'ont pas fait avancer ce dernier. « On a simplifié un petit peu la stratégie, avance Quesada. Mais elle est toujours aussi difficile à maitriser. C'est sans doute moins spectaculaire qu'au début de saison mais ça nous a permis de gagner. Petit à petit nous allons revenir à ce jeu de pression et cette philosophie démontrés en début d'année. Et le turn over participe à ces évolutions ».

Que peut-on donc retenir de cette triplette victorieuse ? La confiance ! Au fur et à mesure que les scores aboutissent en la faveur des Ciel et Blanc elle revient. « C'est positif, s'enorgueillit Thomas Bianchin, titulaire au talon en fin d'après-midi. Il faut rester sur cette dynamique de trois victoires consécutives. Et même si ce n’était pas parfait on aborde les choses plus sereinement. Mais je le répète, tout n'a pas été parfait, aujourd'hui on se contente des victoires, à nous de se refaire petit à petit. Et si tout à l'heure à Castres nous devons l'emporter sur un petit score, je signe de suite ».

 

Le jeu se refait donc, et le combat, toujours, reste au centre des préoccupations de l'ancien Grenoblois lorsqu'on le questionne sur son adversaire du jour. « Castres s'appuie sur les meilleures mêlées et touches du championnat. La conquête sera déterminante. Mais c'est toujours enthousiasmant de se confronter aux meilleurs ! ». Ça tombe bien, la conquête, un domaine avec lequel les Ciel et Blanc sont revenus plein de confiance lors de leur escapade en Ecosse, en témoigne notamment, les cinq ballons chipés en touche par Antoine Battut à Murrayfield.

 

Alors, et on y revient car c'est de saison, le Racing aura, encore, à faire en fin d'après-midi à des conditions peu idéales. Mais comme le week-end dernier, il pourra compter sur la patte de Gaëtan Germain et la soif de victoire qui anime le groupe. Et il est bien connu que les fêtes seraient d'autant plus savoureuses en enchainant avec ce fameux goût de victoires...

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 22/12/2012 par Fano
L'univers douillet de Paris ne vous prépare pas au "vrai" combat. Trop de vies parallèles vous dispersent et vous freinent. Le désir ne suffira pas...

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois