actuImage.php

CO vs RM 92 - Retour vers le futur

CO vs RM 92 - Retour vers le futur

Publié le 28/09/2013

Cette huitième journée de TOP 14 entre le Castres Olympique et le Racing Metro 92 marque le retour à Pierre-Antoine du duo de coachs Laurent Travers et Laurent Labit notamment. Mais plus que cette symbolique, les deux formations jouent une rencontre qui pourrait permettre à l'une ou l'autre de lancer sa saison et de se défaire du passé récent.

 

 

Ils sont six. Six à avoir porté le Castres Olympique sur le « toit du TOP 14 » comme le dit si bien Laurent Labit. Lui était déjà du dernier sacre, vingt ans auparavant. Sont venus se greffer à l’entraîneur des trois-quarts pour ce titre 2013 Laurent Travers, Michel Miro, Gilbert Gascou, Anthony Marhuenda et Marc Andreu. Voilà, cette soirée au stade de France, c’était il y a quatre mois, déjà. Et au lendemain de cette fameuse soirée qui permettait au CO de retrouver le Brennus, ces six là, qui savaient déjà que leur avenir se conjuguerait en Ciel et Blanc, se permettaient un dernier adieu à Pierre-Antoine. Un stade bleu azur de supporters emplis de fierté et de joies que lui avait procurées ce staff et ce groupe de joueur. Un stade, qui, tout au long du règne des deux Laurent, n’est tombé qu’à trois reprises, dont une fois face à un Racing remodelé. C’était il y a deux ans.  

 

Mais voilà, ces six là ont plié bagages et rejoint le Racing. Un Racing encore en apprentissage, et « fort heureusement parce que sinon l’on s’ennuierait » avoue, avec le sourire Fabrice Estebanez. Ce Racing apprend pourtant vite, bien qu’il ne soit pas rodé autant que son adversaire du jour, mais ça « c’est normal car en face les joueurs jouent ensemble depuis de nombreuses années » assure en connaisseur de ses anciennes ouailles Labit. Avec cinq victoires en sept levées de TOP 14, le bilan est bon. Satisfaisant certains pourraient dire lorsque l’on sait la marge de progression, possible, des Racingmen. Qu’importe, ce début d’ère en Ciel et Blanc permet au duo des « Lolo » de retourner dans le Tarn l’esprit léger et tranquille. « Le CO a perdu quatre fois en sept journées, nous, seulement deux fois. L’obligation de résultat n’est pas de notre côté », insiste Labit. Ce qui n’empêche au Racing d’aller à Pierre-Antoine dénué d’ambition. Pour cela il retrouvera son troisième-ligne aile, Antoine Battut touché lors de la première journée face à Brive et qui a retrouvé les terrains la semaine passée, seulement. C’était à Castres, avec les Espoirs de Buononato et Cabaj. Pour une victoire bonifiée de six essais. La symbolique est parfaite. Les retours en masse, à Pierre-Antoine ou dans le groupe francilien, aimeraient à se traduire en sourire à l’heure du coup sifflet final donné par Monsieur Cloute. Tient, Monsieur Cloute, celui-là même qui avait dirigé les débats l’an passé sur cette même pelouse et entre ces deux mêmes formations pour un succès tarnais 31-10.

 

Le bis répétita, les Racingmen n’entendent ou tout du moins n’espèrent même pas le penser, ne songeant pas à une issue semblable. Car le Racing veut continuer sur sa bonne marche enclencher face à l’USAP il y a trois semaines et si bien continuée depuis entre une victoire loin de Du Manoir à Bayonne puis un succès à Colombes sur l’Union Bordeaux Bègles. Malgré tout, la prudence est de mise. Dans ce genre de rencontre, l’on ne sait si la connaissance des uns permettra aux autres de l’emporter. Ce qui est sûr, c’est qu’une des deux équipes l’emportera ce soir à Pierre-Antoine. Cela ferait des malheureux. À moins qu’un nul ne vienne satisfaire tout ce beau monde. « Comme ça on fera la fête tous ensemble ensuite » souriait en milieu de semaine l’un des revenants, Marc Andreu. Rien n’est moins sûr. Mais ce qui l’est, c’est que cette rencontre traduira un vrai tournant dans ce championnat. En espérant pour le Racing d’une fin plus heureuse que l’an passé. Ou tout autant qu’il y a deux ans. Déjà.


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 décembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois