HCup - RM 92 vs ASM - Un succès fondateur

HCup - RM 92 vs ASM - Un succès fondateur

Publié le 14/10/2013

Grâce au pied de Jonathan Sexton, à un nouvel essai de l'ailier Ciel et Blanc Marc Andreu, qui porte son total à quatre essais lors des trois derniers matchs à Du-Manoir, et enfin à une défense héroïque des Franciliens en fin de rencontre, le Racing Metro 92 l'emporte face à l'AS Clermont Auvergne lors de la première journée de HCup 13-9. Une performance aboutie qui permet aux joueurs du duo Labit-Travers de débuter cet exercice 2013-2014 de la compétition européenne dans les meilleures dispositions. (Crédit : Julien Poupart // Attitude Rugby).

 

Certains pourraient dire que cette victoire du Racing face à Clermont ressemblerait à un match référence. D’autres diraient que cette défense acharnée et restée imperméable face aux assauts clermontois lors des ultimes minutes mérite son pesant d’or. Enfin, tout le monde s’accordera à dire que cette performance permet aux Ciel et Blanc d’entamer de la plus belle des manières cet exercice européen version 2013-2014, face au finaliste malheureux de l’an passé, faut-il le rappeler.

 

En fait, tout le monde aurait raison dans cette histoire, car voilà les Franciliens revenus le sourire grand comme ça à l’heure de retrouver leur vestiaire. Un vestiaire qui criait sa joie de commencer la HCup avec une victoire. Mais aussi un vestiaire qui se satisfaisait d’avoir démontré toute sa solidité face à un concurrent qui en fera tanguer plus d’un cette saison. « Ce genre de fatigue j’en veux bien toutes les semaines, souriait un Fabrice Estebanez exténué à l’issue du match. On voulait montrer autre chose. Le Racing est une équipe solidaire. Ce soir, il y a toujours eu un copain pour venir à la rescousse de l’autre. Et ça, c’est pas mal pour construire… ». Car oui, les Ciel et Blanc se construisent en même temps que les matchs se succèdent. Et voilà une statistique qui démontre tout le cœur mis à l’ouvrage sur le pré de Du-Manoir en cette soirée dominicale par les Franciliens : 142 placages réussis contre 29, seulement serait-on tenté de dire, pour les Clermontois. « Il fallait du cœur, assurait Dimitri Szarzewski. Et ce soir je suis fier. Nous nous sommes retrouvés dans l’envie, la solidarité et le souhait de bien faire, tous ensemble. On peut parler d’un match référence… ».

 

 

Et même lorsque l’étrange s’abattait sur le Racing, celui-ci ne bronchait pas. L’arbitre de la rencontre s’en allait de son carton jaune à l’encontre de Davit Khinchagishvili alors que le pilier géorgien s’était fait accrocher par un clermontois… Étrange… Tout aussi étrange que cette action qui délivrera le Racing. Au départ, un en-avant flagrant de l’ASM, non sifflé, profitait au feu follet Nalaga qui traversait le terrain. Marc Andreu surgissait et traversait le terrain de toute sa longueur pour marquer de son empreinte son nouveau jardin. Un nouvel essai pour l’international venu de Castres qui trouvait l’en-but adverse pour la quatrième fois lors des trois derniers matchs à Du-Manoir. Et puis vinrent ces fameuses dernières minutes de la rencontre. Deux pour être exact. Une solidarité qui « prouve que les joueurs ont envi de construire ensemble, disait Laurent Labit, heureux de la performance de ses hommes. Et ces deux dernières minutes vont être capitales dans la suite de notre saison ». Un vrai match fondateur en somme. Et ça, tout le monde se l’accorde. 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois