Impossible n'est pas Racing

Impossible n'est pas Racing

Publié le 11/09/2009

Une semaine après avoir affronté le champion de France en titre, voilà que le Racing-Métro 92 se trouve devant une nouvelle montagne à gravir alors que se profile ce samedi un périlleux déplacement sur la pelouse du finaliste de la saison dernière, Clermont. Le tout, une semaine avant un autre voyage en terre hostile, à Castres.


Pierre Berbizier et son staff ont souvent pointé depuis le début de saison la rudesse du calendrier offert aux Ciels et Blancs, confrontés à cinq déplacements lors des sept premières journées. On ne peut leur donner tort, surtout quand la qualité des équipes rencontrées s'ajoute à cet état de fait.


Le Racing se trouve au milieu d'une étape de montagne; de celles qui font se masser les spectateurs au bord des routes quand vient le mois de juillet. De celles qui forgent le mental d'un coureur. C'est dans l'adversité qu'une équipe trouve des repères communs, une osmose, et pour équipe en construction, ce calendrier d'enfer est peut-être ce qui pouvait lui arriver de mieux. Car quelque que soit l'issue de ces trois matchs consécutifs, ils y gagneront forcément un vécu collectif qui s'avérera précieux pour la suite de la compétition.


Attention, le pire n'étant jamais sûr, rien ne permet d'affirmer de manière définitive que les hommes de Berbizier vont s'incliner comme ils l'ont fait face à l'USAP lors des deux prochaines journées. Au contraire. Ceux qui ont vu le match face à l'USAP savent que ce Racing a de quoi faire trembler les géants de ce Top 14.


S'inspirer de Perpignan

Quiconque a vu cette rencontre a forcément été impressionné par la manière dont les Racingmen ont pris le match en main, étouffant les Catalans, conquérant un avantage de 11-0 après une demi-heure de jeu. Quiconque a vu ce match a forcément noté la détermination sans failles des Ciels et Blancs; dans le combat, dans le replacement défensif, dans la volonté de ne rien lâcher, ou encore dans l'envie de remonter au score dans les derniers instants.


Oui, quiconque a vu ce match sait aujourd'hui que le Racing est capable d'aller gagner à Clermont. Et ce, même si les Clermontois ont impressionné face à Toulouse le weekend dernier. Leur victoire 19-12 a marqué les esprits; par leur férocité défensive exhibée qui a annihilé l'attaque toulousaine d'une part, et par la beauté de leur essai d'autre part.


Un essai né d'une combinaison géniale importé du sud par un certain Brock James. L'ouvreur clermontois, friand de ce genre d'inventions, est aussi le meilleur réalisateur du Top 14. 95% de réussite depuis le début de la saison. Le genre de stat qui pousse à rester disciplinés, condition sine qua none pour espérer l'emporter en terre auvergnate.


Discipline, efficacité, combat. Tel est le triumvirat qui permettra au Racing de ramener la victoire du stade Marcel-Michelin. Il faudra faire le match parfait. Mais, impossible n'est pas Racing.
 

Notez cet article

 

Actualités relatives à ce match

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 septembre 14H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois