actuImage.php

La passe de trois?

La passe de trois?

Publié le 11/03/2011

Le Racing Metro 92 se déplace sur la pelouse du Biarritz Olympique pour le compte de la 21ème journée avec la ferme intention d'enchaîner une troisième victoire consécutive à l'extérieur et se rapprocher ainsi un peu plus de la phase finale.


Deux stats d'abord pour débuter: depuis son retour en Top 14, le Racing a affronté 3 fois le BO pour... trois victoires. Et cette saison, les Ciel et Blanc ne se sont inclinés que cinq fois en championnat, soit le plus faible total de tous les participants. Et encore, sur trois de ces défaites, le Racing a tout de même glané le point de bonus défensif.

Voilà deux données à prendre en compte au moment d'aborder cette rencontre. Deux données qui mettent en évidence ce que nombre d'équipes ont déjà constaté cette saison. Le Racing est une équipe très difficile à battre, une équipe de "pénibles" comme l'on dit.

Les Biarrots peuvent donc en témoigner, eux qui ont souvent bousculer leurs homologues sans jamais pouvoir les faire chuter. Sera-ce pour cette fois? On peut en douter tant les hommes de Pierre Berbizier affichent ces derniers temps une qualité de jeu impressionnante. S'il n'y avait une fâcheuse tendance à manquer de maîtrise à certains moments dumatch, comme en fin de rencontre à Bourgoin (38-19), il n'y aurait (presque) aucun motif d'inquiétude.

Attention cependant car, sans faire injure aux Rochelais ou aux Berjalliens, c'est un tout autre adversaire qui attend les Ciel et Blanc ce weekend. Bien que privés de ses internationaux, les Basques du BO sont toujours aussi redoutables, et surtout presque imbattables à domicile (seul Toulon s'est imposé à Aguiléra lors de la 2ème journée).

Doublon ou pas, Biarritz en impose: défaite de justesse à Toulouse (19-23), victoire à domicile face à La Rochelle malgré une fin de match tendue (32-30), les hommes de Jean-Michel Gonzalez et JackIsaacs sont lancés dans leur quête d'une place en phase finale.

Méfiance, donc. Surtout qu'il reste à voir comment le groupe va digérer la blessure de Juan Martin Hernandez. Repositionné au centre, El Mago avait grandement contribué à développer ce jeu qui permit aux Racingmen de se sortir sans encombres de ses voyages rochelais et grenoblois. En conférence de presse, l'émotion de Julien Saubade et Benjamin Sa était palpable à l'heure d'évoquer le mauvais sort qui avait une nouvelle fois touché leur coéquiper. Ces deux-là promettaient en tout cas que le groupe ferait dorénavant tout pour gagner pour lui. Ce serait en effet le plus beau des hommages.
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois