actuImage.php

Le Racing, vingt ans après

Le Racing, vingt ans après

Publié le 07/05/2011

Le Racing Metro 92 s'est qualifié pour les demi-finales du Top 14 en s'imposant sur la pelouse de son meilleur ennemi, le Stade Français, pour le compte de la 26ème et dernière journée. Le Stade Français, lui, termine à la 11ème place du classement, son plus mauvais résultat depuis 2005.

 

S'il existait une once de doute sur la qualification directe du Racing Metro 92, il n'aura pas mis longtemps à se dissiper. Quatorze minutes très exactement. Le temps pour les Ciel et Blanc de planter trois essais et prendre ainsi une avance que le Stade Français ne comblerait jamais.
 

En fait, tout se joua peut-être même lors des deux premières minutes. Les locaux avaient alors mis la main sur le ballon et campait dans le camp du Racing. Mais une passe mal ajustée était interceptée par Sireli Bobo sur ses 22 et le Fidjien, inarrêtable, s'en allait aplatir sous les perches le premier essai du match (0-7, 0-3).


Mis en confiance par cette entame idéale, les coéquipiers de Lionel Nallet appuyaient sur l'accélérateur et ne tardaient pas à faire exploser la défense rose. Ainsi, François Steyn (11') puis Henry Chavancy (14') concluaient deux magnifiques mouvements, permettant à leurs supporters de commencer leurs réservations de train pour Marseille via smartphones (14', 3-17).


La réaction du Stade, timide, ne troublait pas la sérénité des Racingmen jusqu'à la demi-heure de jeu où Dan Scarbrough écopait d'un carton jaune pour jeu dangereux sur Lionel Beauxis (29'). Profitant de leur supériorité numérique, les Stadistes réduisaient l'écart par l'intermédiaire de Julien Dupuy, filou derrière un regroupement (35', 10-17).


A la mi-temps, le Racing menait toutefois de dix points grâce à la botte de Jonathan Wisniewski (40'), et l'on voyait mal comment les Racingmen pourraient perdre cet avantage.


De fait, le Stade Français, pour sa dernière devant son public, mit tout son coeur à l'ouvrage pour tenter de prendre à défaut la défense francilienne lors du second acte. Rien n'y fit; la volonté des Ciel et Blanc de ne rien lâcher étant, une fois encore, trop forte. Seuls Wisniewski, Beauxis et Noel Oelschig vinrent modifier le tableau d'affichage. Mais l'issue de la rencontre ne faisait déjà plus de doutes; les supporters ciel et blanc entonnant même de joyeux "on est en demies, on est en demies... "


Pour la première fois depuis vingt ans, le Racing se qualifie pour les demi-finales du championnat de France. Ce sera face à Castres ou Montpellier. Le dernier obstacle avant le Stade de France...

LA FEUILLE DE MATCH


26ème journée – Stade Charléty – Arbitre : M. Raynal (Roussillon).

Stade Français : Southwell - Arias, Bastareaud, Tiesi, Phillips - Beauxis (Gerber, 70'). , Dupuy (cap) (Oelschig, 55') - Haskell (Parisse, 50'), Rabadan, Ma. Bergamasco - Marchois (Papé, 50'), Palmer - Attoub, Bonfils, Weber.
Entraîneurs : Michael Cheika, Didier Faugeron.


Racing Metro 92 : Scarbrough - Bobo, Chavancy (Mi. Bergamasco, 56'), Steyn, Fall - Wisniewski, Lorée (Durand, 65') - Le Roux (Galindo, 57'), Cronje, Leo'o (Vaquin, 72') - Nallet (cap), Van der Merwe (Dellape, 48') - Orlandi (Sa, 48') Festuccia (Noirot, 48'), Lo Cicero (Brugnaut, 63').
Entraîneurs : Pierre Berbizier, Simon Mannix.


Evolution du score: 0-5, 0-7, 3-7, 3-12, 3-17, 8-17, 10-17, 10-20 - MT - 13-20, 13-23, 13-26, 16-26, 16-29 - FM


Les points:


Essais:
SF: Dupuy (35')
RM 92: Bobo (2'), Steyn (11'), Chavancy (14')


Transformations:
SF: Beauxis (36')
RM 92: Wisniewski (3')


Pénalités:
SF: Beauxis (6', 46'), Oelschig (61')
RM 92: Wisniewski (40', 52')


Drops:
SF: /
RM 92: /


Les cartons:


Jaune:
SF: /
RM 92: Scarbrough (29')


Rouge:
SF: /
RM 92: /
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 07/05/2011 par bertrand
merci !! merci !! allez encore 2 matchs ! Allez racing !!

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois