Le XV de rêve de Karim Ghezal

Le XV de rêve de Karim Ghezal

Publié le 24/02/2013

Un terrain, quinze joueurs, des adversaires, des affinités, des capitaines de jeu, un capitaine tout court, des fous-rires... Pour toutes ces (bonnes) raisons, Karim Ghézal, nous a dévoilé son XV de rêve.

 

 

n°1 -  Julien Brugnaut (surnom : La Brugne) : parce qu’il m’a mis dans le sien… Non, sérieusement car c’est un bon pote. La Brugne est un très bon pilier et un très bon mec aussi. On est parti quelques jours en vacances ensemble et on s’entend très bien. Ça fait trois ans que l’on joue dans le même club. Voilà, La Brugne !  

 

n° 2 – Brice Mach : pour ne pas faire de jaloux au Racing mais aussi car c’est un très bon ami, un mec avec qui j’ai eu un très bon feeling. J’ai joué avec lui à Montauban, on a vécu pleins de trucs exceptionnels comme des moments difficiles dans le Tarn.

 

n°3 – Scott Zimmerman (surnom : Zim) : à droite bien sûr ! Parce que Zim c’est Zim : il est exceptionnel, un mec au grand cœur qui fait pleins de blagues. Ceux qui le connaissent comprendront et pour ceux qui doivent encore le découvrir j’ai une petite anecdote : Nous sommes partis en vacances ensemble au Gabon et cela a été compliqué pour lui, il avait attrapé un truc et a passé son séjour sur la cuvette des toilettes. Il y a aussi la lessive à Lausanne… On pourrait faire un roman sur Zim !  (Il éclate de rire).

 

n°4 – Christophe Vilaplana (surnom : Le vieux) : parce que c’est mon mentor, l’homme qui m’a tout appris. C’était l’homme qui venait avec sa 4L magique, celui qui a tout fait à Béziers. Une tête de fou, un guerrier comme on n'en fait plus beaucoup. C’est lui qui m’a tout appris en Espoirs et nous sommes toujours en contact. C’est mon mentor numéro un !  

 

n°5 – Thibaut Privat (surnom : Le Grand) : Le deuxième mentor ! Ça a été le premier avec qui j’ai joué en première à Béziers, dans la droite lignée de Vilaplana. C’était déjà un ancien à l’époque, dans sa façon d’être, un besogneux, un mec pour qui j’ai le plus grand respect, un type qui te fait trente matchs par an sans qu’on en parle. Je crois que c’est l’un des joueurs avec le plus de matchs en élite, j’essaye de courir après lui mais c’est pas facile !

 

n°6 – Antoine Battut (surnom : Banderas) : Antoine, c’est… ça fait cinq ans que l’on joue ensemble mine de rien! On est potes, très souvent ensemble. Pas besoin d’en rajouter, c’est en plus un très bon joueur. Je le brosse tous les jours dans le sens du poil, ce serait bien qu’il en fasse autant (il rigole).

 

n°7 -  Marc-Antoine Cadori : mon pote de l’Isle Jourdain. On a commencé ensemble dans mon club formateur. C’est mon meilleur ami encore aujourd’hui. On ne se voit pas autant que je le voudrais mais je sais que cela restera mon meilleur copain pour toujours. 

 

n°8 – Florian Faure (surnom : Tarti) : l’homme de la montagne, le tronc d’arbre, une force de la nature avec qui j’ai joué deux ans à Grenoble puis deux années à Castres. On a tout vécu ensemble. Des soirées, des bons moments, des mauvais moments, des parties de console endiablées, des matchs en Une et en Espoirs. Flo c’est mon pote !

 

n°9 -  Nicolas Durand (surnom : Le Djoz) : On a joué ensemble en Reichel à Toulouse, à Béziers et au Racing. Ca a toujours été la fouine, il a toujours voulu être le chef donc je lui laissais croire que c’était lui tout en étant un peu plus le leader que lui (il sourit). Nous avons toujours eu cette phrase entre nous : « Tu sais que je sais et je sais que tu sais ». Entre lui et moi, c’est ça, pas besoin d’en dire plus…  

 

n°10 – Sébastien Descons : le collègue de Nico, ça fait une belle paire de demis. Seb, une très belle rencontre depuis deux ans, un très bon pote dans la lignée de Nico avec qui je suis souvent. Avec eux sur le terrain, ça ne lâchera rien ! 

 

n°11 : Julien Saubade (surnom : Citron) : je n’ai pas beaucoup de potes ailiers mais il y en a un avec qui je suis opposé… Avec Saucisse, on ne se ressemble en rien mais finalement on est potes. Je ne sais pas pourquoi, peut-être un jour, faudra-t-il qu’on se l’explique. Citron c’est le mec qui râle le plus mais on s’entend super bien.

 

n°12 : Guillaume Boussès (surnom : Chinois) : on a joué à Toulouse ensemble en Reichel. Après, on s’est perdu de vue mais on est resté potes et quand on s’est retrouvé ici, ça a été comme si on ne s’était jamais perdu. C’est resté pareil… Il râle toujours autant ! Chinois, c’est aussi l’un des rares joueurs du club qui a plus de matchs que moi en élite, cela fait très longtemps qu’il joue et il a déjà gagné deux titres. Beau parcours !  

 

n°13 – Jean-Philippe Grandclaude : Jean-Phi, c’est aussi la génération de Béziers où on a également commencé ensemble. Un très bon mec qui joue aujourd’hui à La Rochelle. Jean-Phi… voila, c’est vraiment un super mec !

 

n°14 : Yoan Audrin (surnom : Kinou) : également un très bon pote avec qui j’ai joué à Béziers puis trois ans à Montauban. Il a débuté à Pezenas et joue désormais à Montpellier. C’est un très bon mec. Voila, Yoan Audrin !  

 

n°15 : Benjamin Fall (surnom : La panthère) : Pareil, je me rends compte qu’à l’arrière je ne connais pas grand monde… En fait, j’ai pas beaucoup d’amis derrière mais je mets Benji Fall parce qu’il me faut un jeune quand même dans l’effectif, j’ai que des mecs qui sont un peu vieux. Je tiens à préciser que j’ai arrêté sa carrière à Fifa 13 depuis qu’il a perdu contre moi, il a arreté de jouer donc je suis obligé de le faire jouer au rugby quand même. Mais en tant que jeune et geek de la console, c’est difficile pour lui… il le vit mal (il rigole).

 

 

 

Remplaçants : « Je vais faire six et deux… six avants et deux trois-quarts… »

 

 

Pilier Gauche - Laurent Delboubes (surnom : La Boulbe) : Paysan du Tarn, avec qui j’ai joué à Montauban et qui joue aujourd’hui à Bordeaux. Le plus grand propriétaire terrien du département je pense, il fait tout du canard, du foie gras... Un vrai joueur de rugby bien besogneux comme je les aime. Je suis super content qu’il ait rebondi de Carcassonne à Bordeaux où il fait une superbe saison. Pour moi, il a largement le niveau haut-dessus.

 

Talonneur - Romain Terrain (surnom : Le Gersois) : Pas de mec du Racing car il y aura trop de jaloux… Arganese, je le garde en vingt-cinquième (il rigole). Avec Romain, on a commencé en équipe du Gers tous les deux en troisième-ligne. Le Gersois c’est un très bon pote avec qui j’ai des supers souvenirs. Il fallait un Gersois !

 

Pilier Droit - Pascal Péron (surnom : Pépé) :  Un très très bon pote. Un très bon mec qui entraîne aujourd'hui à Bourgoin. C'est l'ancien! Il s'est arrêté à 40 ans! Vraiment un très très bon pote avec qui j'ai joué à Montauban. Pépé c'est la base!

 

Deuxième ligne - Jamie Cudmore : Dans la lignée de Thibaut Privat, c’est le bûcheron, peut-être l’un des deuxièmes-ligne les plus solides que je connaisse. C’est un super mec aussi, on a passé de belles années ensembles.

 

Troisième ligne - Julien Puricelli (surnom : Le Monarque) : parce que c’est toujours la classe naturelle et qu’on a joué quatre ou cinq ans ensemble, un très bon pote. Puricelli, c’est la classe ! Au dessus de Banderas!

 

Troisième ligne - Yannick Nyanga (surnom : La Nyang) : pareil, on a commencé ensemble à Béziers même si cela fait longtemps que l'on est plus dans le même club, on a toujours été à fond ensemble à nos débuts. Donc il fait partie de mes 23.

 

Centre - Rida Jahouer : pour tout ce que l'on a vecu à Montauban. Rida est un très bon pote.

 

Ouverture - Jeff Dubois (surnom : La Dube) :  j'ai commencé avec lui à Beziers. C'était déjà un ancien qui m'a toujours pris sous son aile alors que j'avais 21 ans.

 

 

 

24 et 25 : « Il en faut pour l'ambiance! »

 

 

En 24, je me mets avec Greg Arganese pour l'ambiance. Il en faut! Je laisse faire Greg pour l'ambiance et moi je m'occupe de mettre des pièces!

 

 

Coachs: « Aucun coach qui évolue dans l'élite »

 

 

Pierre Barthe : mon premier coach en équipe du Gers. Il m'appelait "l'enfant du désert". J'en garde un grand souvenir car il était tout simplement exceptionnel!

 

Jean-Marc Henri (surnom : le Toy ) : pour sa mousatche célèbre.... C'est un mec qui a toujours été à fond dans mon club de l'Isle Jourdain et je voulais vraiment lui rendre hommage pour tout ce qu'il a fait!

 

 

 

Retrouvez le XV de rêve de Julien Brugnaut et Guillaume Boussès

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 septembre 14H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois