En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Lorenzetti: 'Rester calme, travailler et maintenir le cap'

Lorenzetti: 'Rester calme, travailler et maintenir le cap'

Publié le 16/12/2011

Alors que le Racing traverse une passe difficile, son président Jacky Lorenzetti a tenu à rappeler le sens de son engagement auprès du club Ciel et Blanc. Un message fort du Capitaine d'un bateau qui affronte des mers houleuses. Interview.

 

Président, le club traverse une passe difficile après l'élimination en HCup. Comment analysez-vous cette situation?
Jacky Lorenzetti: Depuis cinq ans, le club progresse étape par étape. Finale de Pro D2, montée en Top 14, quart de finale, demi-finale. Je savais, et Pierre également, qu'à un moment nous subirions une phase de stagnation. Pour être honnête, je ne l'avais pas programmée cette saison. Cela nous oblige à encore plus d'humilité. Dont acte. Il n'y a qu'un seul moyen de s'en sortir: travailler, travailler et travailler.

 

Les supporters sont préoccupés, certains demandent même à ce que Pierre Berbizier soit démis de ses fonctions. Quel message voulez-vous leur faire passer?
J. L. : Je comprends leur déception. Moi-même, je ne vis pas très bien les mauvais résultats du club en ce moment. Le déséquilibre de l'effectif dès le début de saison avec la Coupe du Monde, et la succession de blessures dont nous sommes toujours victimes aujourd'hui ne nous aide pas. Nous n'avons toujours pas récupéré certains des joueurs cadres de la saison dernière - Lo Cicero, Sa, Steyn, VuliVuli, Bergamasco, Fall - et certaines de nos recrues, comme Estebanez, Boussès, Dumoulin sont elles aussi indisponibles. Certains joueurs reviennent tout juste comme Hernandez, Chabal, Van der Merwe, Dellapé et Galindo. Par contre, il n'est pas question pour moi de me séparer de Pierre. Nous travaillons ensemble sur un projet à long terme. Nous sommes en parfait accord sur la manière de procéder aujourd'hui, et sur les choses à faire pour sortir de cette mauvaise passe. Je suis sensible à l'impatience manifestée par les supporters, mais Pierre et moi nous inscrivons sur ce projet à long terme. Il n'est pas question de céder à la panique. Tout club de haut niveau connaît des passages difficiles. Biarritz, Montpellier ou Perpignan ne sont pas mieux lotis que nous. C'est justement dans ces moments-là qu'il faut rester calme, humble et maintenir le cap. En revanche, je veux remercier les supporters et les partenaires pour leur soutien sans faille, notamment pendant la dernière rencontre à Colombes (défaite face aux London Irish, 14-34). Je les remercie d'avoir continué à soutenir nos joueurs malgré une deuxième période compliquée. Nous avons besoin d'eux, surtout en ce moment, et c'est avec eux que nous parviendrons à remplir nos objectifs cette saison.

 

Quels sont-ils aujourd'hui, alors que la HCup est terminée?
J. L. : Certes, la Coupe d'Europe est terminée pour nous. Mais il nous reste le championnat et notre objectif est de nous qualifier pour les phases finales et pour la HCup la saison prochaine. Nous sommes pour l'instant 7ème. Rejoindre Toulouse (1er) et Clermont (2ème) semble compliqué, mais nous pouvons tout à fait prendre une des quatre places derrière. En ce sens, j'attends avec impatience le match face à Agen. Il marquera sans doute un tournant, et je suis sûr que les joueurs répondront présent.

 

Certains de vos joueurs ont pris le parti de s'exprimer anonymement dans la presse, remettant en cause le staff. Cela crée un  buzz autour du club. Comment réagissez-vous à celui-ci?
J. L. : D'abord, je regrette que des joueurs se comportent ainsi. S’il y en a, et je suis sûr qu’ils sont très peu nombreux, la porte des entraîneurs leur a toujours été ouverte, la mienne aussi d'ailleurs, et s'ils ont des griefs, ils sont les bienvenus pour venir les exprimer. Cependant, tout cela n'est pas si surprenant quand l'on considère que la période des transferts est sur le point de s'ouvrir. En coulisses tout le monde - clubs, agents, joueurs - s'agite. C'est de bonne guerre de vouloir nous déstabiliser pour espérer attirer nos joueurs vers d’autres clubs et empêcher ceux qui doivent venir de le faire.

 

 

Il y a quelques semaines, vous avez décidé de remercier Simon Mannix et de le remplacer par Gonzalo Quesada. Pensez-vous toujours que c'était la bonne décision? Certains supporters se sont émus de ce changement brutal...
J. L. : Je ne regrette pas cette décision; si c'était à refaire, je n'hésiterais pas. Elle était mûrement réfléchie, même si elle fût difficile à prendre. Cependant, Pierre et moi estimions qu'il fallait donner un nouveau souffle au groupe et passer à une nouvelle étape du projet sportif. Gonzalo prend encore ses marques, mais il a été parfaitement accueilli par les joueurs. Je suis sûr qu'il ne tardera pas à démontrer sa valeur et tout ce qu'il peut apporter à ce groupe.

 

 

Le club continue de grandir. Nouveau centre d'entraînement, nouvelle boutique, nouveau stade. Que répondez-vous à ceux qui trouvent que le Racing se disperse trop plutôt que de se concentrer sur le terrain?
J. L. : Ecoutez, depuis que je suis arrivé, ma bataille a toujours été de pérenniser le club pour le futur, tant sportivement que structurellement. Les projets que vous évoquez correspondent à cette volonté. Ce n'est pas une période difficile en terme de résultats qui me fera changer de cap. Au contraire, il faut regarder droit devant. En ce qui concerne le centre d'entraînement, les travaux avancent bien et il sera prêt pour la saison prochaine. La nouvelle boutique, avenue de Wagram, elle, a ouvert provisoirement pendant la période de Noël et rouvrira ensuite au mois de mars une fois les travaux terminés. Quant à l'Arena, nous avons obtenu le permis de construire et la première pierre ne devrait pas tarder à être posée, j'espère au deuxième trimestre 2012. D'ailleurs, nous sommes heureux car nous devrions accueillir les phases finales du Mondial de handball en 2017, dont la France vient d'obtenir l'organisation. En parallèle, nous développons notre politique de formation et avons pour ambition d'ouvrir une deuxième Ecole de Rugby au Plessis et de fidéliser avant la fin de l'année un partenariat avec celle de Nanterre. Je rappelle d'ailleurs que nous avons terminé le dernier match contre les London Irish avec six espoirs issus du centre de formation sur le terrain; nouvelle preuve que la formation est au centre de notre réflexion. Tous ses projets sont menés dans le but d'aider le Racing à grandir pleinement et sereinement, et servir ainsi ses résultats sportifs. C'est ma mission et je m'efforce de la remplir.

 

Dernière question: cette semaine, des membres du staff de l'équipe des Crusaders étaient en visite à La Croix de Berny. Qu'en est-il exactement?
J. L. : Comme vous le savez, lors de mon voyage en Nouvelle-Zélande pendant la Coupe du Monde, j'ai rencontré les dirigeants des Crusaders. Pas pour discuter d'un hypothétique transfert de Dan Carter comme j'ai pu le lire ici ou là, mais parce que de chaque côté existe une réelle volonté d'entamer un partenariat fructueux. La visite de membres de leur staff est la première résultante de ces échanges. L'année prochaine, des gens de chez nous feront le voyage inverse. Il est toujours intéressant de partager des connaissances et des expériences; surtout quand cela se fait avec une équipe aussi prestigieuse que celle-là. L'idée directrice d'un parteneriat tel que celui-ci est bien entendu de nous aider à progresser.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 20/12/2011 par paceload
tabaz tu es dur envers Mr Lorenzetti , sans son argent le Racing n'existerait plus en section rugby ou alors dans les bas fond des divisions........... Il a investi de ses fonds pour relever ce club et cherche à le pereniser , le nouveau stade est vital pour cela. Moi je garde de lui , quelqu'un de humain mais de tres méfiant , il a peur de parler aux supporters , je m'en suis rendu compte , je pense qu'il peut évoluer favorablement , il s'est trompé avec Chabal , sa logique était commerciale , le retour sur l'investissement du joueur niveau sportif est mauvais !!!! C'est par le biais de sa belle famille que Mr Lorenzetti est venu au rugby , tout le monde a un égo , lui comme nous , on ne peut lui reprocher son investissement dans le rugby. Par contre il se crée autour du Racing et dans ce club une déshumanisation lié aux objectifs à atteindre ....c'est presque normal , malheureusement , et je pense que dans ce club personne n'ose lui apporter une contradiction , par peur de prendre la porte.Pierre Berbizier n'apporte pas au niveau humain c'est certain , quand on va à la croix de bernie , il est à l'oposé des supporters présents , on le sent froid..... L'argent déshumanise aussi , si j'étais le president , j'enverrai les joueurs joués comme d'autres club le fond , quelques apres midi de rugby touché , dans les prisons , cela leur ferait du bien d'etre au contact avec une certaine réalité de la société , un petit passage dans les hopitaux , à l'hopital Necker entre autre ....creer une équipe pour cette fin de saison. Sortir du train train quotidien de La croix de bernie , creer un électrochoc pour faire comprendre aux joueurs la chance qu'ils ont d'evoluer dans un grand club de top14 quis sera à court terme champion de france , c'est certain. JE FAIS CONFIANCE à Mr Lorenzetti pour reprendre la main sur lui même , et comme sur le club , tout le monde peut se tromper , ce passage délicat fera grandir.
Le 19/12/2011 par olive
Je n'avais jamais été encarté avant GYDM où les jeunes font un travail formidable au risque de se faire mal voir(scré Yéti!!!)et je ne suis pas géné ni honteux de raconter ce que j'ai vécu,depuis le bras en écharpe de Moncla à Bordeaux en 59,en passant par la finale de 57 où je n'ai vu que les couleurs de Toulon dans les tribunes...Et je n'oublierai pas,seul supporter présent sur place, ces entraînements "dernière chance"de Fouroux que G.Martinez avait envoyé(en cure?)à Luchon en juillet 98,,avec une équipe bien intentionnée mais un peu juste,etc,etc.Tout ça pour dire que le Racing en a vu d'autres,des bonnes et des moins bonnes,et que pour une fois que quelqu'un veut mener une politique à long terme qui nous permette de ne plus désespérer,il faut lui foutre la paix,même s'il n'est pas un philanthrope.D'ailleurs,est-ce qu'il existe des philanthrope dans le sport aujourd'hui?
Le 17/12/2011 par Tifred8
De tout cela, je ne retiens moi personnellement que le sportif. Je n'ai pas vu le match de cet après-midi mais à la lecture de la feuille de match et des commentaires, je m'aperçois juste que comme par hasard, grand match et bon résultat rime avec présence de J. WISNIEWSKi en 10...j'espère que cela suffira à nos coachs et dirigeant pour l'installer définitivement à ce poste. 9 défaites en 15 matchs certes, mais surtout 1 mois et demi catastrophique avec JMH en 10. Je ne suis pas un ami de Kinou, pas non plus un membre de sa famille mais j'assiste et vois tous les matchs du RACING (mon club de coeur) et ce mec à un truc à part dans son jeu qui fait que ses partenaires sont bonifiés quand il est à la baguette. Moi, je veux voir mon club de coeur gagné, s'il faut que LO CICERO joue ailier pour y arriver, faisons-le. Blague à part, pour qu'on gagne avec cet effectif, il faut un bon WISNIEWSKI, confiant et installé à la baguette. On ne peut pas s'en privé et le mettre sur le terrain en 15 c'est une mauvaise idée. Berbize est bien plus compétent que moi, je pense qu'il s'en rend compte et j'espère qu'il ne cède pas à quelques pressions présidentielles pour nous foutre JMH en 10. Oui, Kinou a raté sa 1/2 finale l'année dernière, oui parfois il peut rater un truc sur le terrain, mais il a un rendement énorme et est un danger permanent pour les adversaires. Quand tu as un 10 capable de passer des drops de partout, les défenses se mettent hors jeu et ca te permet de prendre quelques pénalités..que Kinou passe à plus de 85% en plus. Juste pour comparer, les tentatives de drop de JMH terminent à chaque fois sous la barre transversale, il passe que rarement des pénalités enfin bref, rendez-nous le 10 qu'on mérite et que JMH s'installe en 12. JE LE CRIERAIS TANT QU'IL LE FAUDRA
Le 17/12/2011 par tabaz
JLO est connu pour un management particulier,demandez à nombre de cadres comment se sont ils fait virer de chez FONCIA,enfant gâté,il achéte,il joue,il jette .... mais il a un avantage sur tout le monde,il est chanceux,alors faites lui confiance,il rentabilisera son investissement,car il n'est pas venu au rugby,par amour,iln'a jamais touché un ballon !!! il a choisi cette discipline pour afficher son EGO surdimensionné,et si cela doit passer par la victoire du club,tant mieux,mais son objectif est ailleurs !!!!!! aujourd'hui il dit être en harmonie avec berbiz demain rien ne le gênera de le virer !!!
Le 17/12/2011 par Flag C&B92
Je constate sur ce site, comme sur le forum, qu'il y a pas mal de supporters historiques. Leurs posts sont souvent intéressants à lire, car ils transmettent des souvenirs d'une époque qui était moins médiatisée. Aujourd'hui, le rugby est dans une autre dimension, et il faut maintenant rassembler de nouveaux supporters si l'on veut que notre club s'installe confortablement en haut du rugby européen. Phibes92 a une revendication tout à fait justifiée, car fédératrice. Attirons de nouveaux supporters de cette façon, plutôt qu'en comparant qui était là en telle année... J'imagine un jeune de 20 ans qui n'a pas la culture du club, que va-t-il penser ? Plus on sera nombreux, plus le Racing grandira, quoiqu"il arrive !
Le 17/12/2011 par KIKI3112
Que le président décide de s'exprimer, c'est bien la preuve qu'il y a un malaise et il est dans son rôle. Mais que vient encore faire Berbizier dans les médias ( l'équipe ) pour critiquer le mode de sélection du sélectionneur de l'équipe de france. Il y a encore beaucoup de travail à faire dans le club alors que notre manager sportif se concentre un peu plus sur son travail plutôt que se répendre dans les médias et passer son temps à toutr critiquer. Est-il aussi parfait que cela, ou a-t-il un EGO surdimenssionné. Monsieur le Président vous devroez interdire à Berbizier de prendre la parole dans les média car à chaque fois cela fait du mal au club et à son image !!!
Le 17/12/2011 par di15
merci à nostalgic77 et à olive de nous conter un moment de l'histoire du Racing,mais quand vous parlez de déchéance ou d'agonie du club,je ne suis pas du tout d'accord.Il est vrai que le club a vécu des moments difficiles,à partir de 95 non pas 91,mais les "historiques" dont nous faisions partie,étaient toujours fiers de supporter ce club,combien étions nous? et de défendre ses couleurs.TOP 14,D2,F1,le Racing restera toujours le Racing,et j'aurai toujours un souvenir attachant de ces joueurs qui ont fait l'histoire du clu,meme en D2.Martinez a été président du club en 98?Son projet n'avait pas été retenu en 95 il me semble.Maintenant laissons le temps à Mr Lorenzetti le temps de valider ses ambitions pour le club.Le Racing me fera toujours réver...
Le 17/12/2011 par paceload
je maintiens ma confiance de supporter à Mr Lorenzetti , je n'oublie pas qu'il a reprit le club au bord de la fédérale 1 et de la disparition pure et simple , pas à son entraineur qui a un chèquier en blanc ,il n'a aucun mérite ,quoiqu'il arrive il reste en place , même quand il est a coté de la plaque , comme cela lui arrive. il n'y a que pierre berbizier qui connaisse le rugby , c'est certain.
Le 17/12/2011 par Phibes92
DES CHANTS - DES COEURS Nous sommes de nombreux supporters à continuer à soutenir l'équipe. Et pour pousser encore plus fort derrière les joueurs, il nous manque une chose : DES CHANTS ... comme savent le faire en coeur des anglais, irelandais ou certains groupes du sud-ouest. Alors pour faire varier les RACING ! RACING ! RACING ! ou encore RACING TES SUPPORTERS SONT LA ! seraient-il possible de distribué comme ce fut le cas (1 ou 2 fois seulement) un feuillet avec un ou deux chant et de les répéter avant match et pendant la mi-temps pour entrainer une dynamique, une possibilité de soutient, une fierté, un sentiment d'unité et d'appartenance plus fort. Et en plus ça aurait de la gueule !!!! Alors Jacky, à quand la mobilisation ?
Le 17/12/2011 par Flag C&B92
Ce qui est rageant, c'est que l'éviction de Mannix soit intervenue à un moment où rien n'était encore perdu. Depuis, la H cup, c'est mort (alors que le 1/4 était à notre portée sur le papier, et qu'une victoire bonifiée la semaine dernière suffisait à relancer la compèt'), et on a largement perdu le derby (match symbolique). L'avenir nous dira si c'était une bonne décision, mais une chose est désormais certaine, c'est qu'elle n'est pas arrivée au bon moment.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois