actuImage.php

MHR vs RM 92 - Le Racing sûr de sa force

MHR vs RM 92 - Le Racing sûr de sa force

Publié le 09/03/2013

Plus que jamais, le Racing Metro 92 aura construit son succès, le huitième de rang en Top 14, au gré d'une première mi-temps maîtrisée. Les Ciel et Blanc poursuivent leur remontée au classement et prennent les devants sur le Montpellier Rugby, leur adversaire du jour, désormais à quatre points des Franciliens. (Crédit : Marc Béguin).

 

 

De suite, les Ciel et Blanc ont été mis dans le bain de cette rencontre comptant pour la 21ème journée de championnat. Une rencontre de haute volée entre deux formations croisant le fer pour obtenir le fameux et tant espéré sésame emmenant les six premiers du championnat vers les phases finales pour ce Brennus qui fait tant rêver. Les hommes de Gonzalo Quesada, mis à contribution défensivement dès l'entame du match, n'ont pas cédé. Forts à l'impact, conscients de leurs qualités mises à profit lors des sept dernières levées du Top 14 et orgueilleux, ces derniers, à l'image des premières offensives montpelliéraines, avaient cette confiance qui les habitaient et qui les conduiraient quatre-vingt minutes plus tard vers un huitième succès consécutif.

 

Car le MHR avait cette envie de l'emporter ce soir. Et le démontrait dès le coup de sifflet donné par l'arbitre de la rencontre victime d'une grave blessure à l'heure de jeu. Sous l'impulsion de Fulgence Ouedraogo, leur capitaine revenu de blessure, les Héraultais impulsaient d'emblée un gros rythme à la rencontre. Et alors qu'ils se rapprochaient de l'en-but Ciel et Blanc, Juan-Martin Hernandez interceptait le cuir, s'envoyait sur soixante mètres mais était repris tout juste les vingt-deux mètres adverses pénétrés. Durant les secondes qui suivirent, son compatriote argentin, Juan Imhoff, aplatissait mais se voyait refuser un troisième essai en deux rencontres. Alors que les hommes de Fabien Galthié se heurtaient à de féroces Franciliens, ce sont ces derniers qui continuaient d'avancer dans une rencontre démarrée sur les chapeaux de roues. Et voilà que c'était à Masi Matadigo de se rappeler aux bons souvenirs du stade Yves du Manoir de Montpellier. L'ancien de la maison, désormais sous les couleurs Ciel et Blanc, bien servi par Bernard Le Roux, s'envoyait dans l'en-but (20', 0-5). Olly Barkley transformait après avoir manqué deux coups de pieds de pénalités quelques minutes plus tôt (0-7).

 

Voilà ce qui démontre la force actuelle d'un Racing obnubilé par le succès depuis le début de la phase retour. Même devant au tableau d'affichage, les partenaires de Sébastien Descons, auteur d'une pénalité à la demi-heure de jeu (0-10), cherchaient, encore, à pénétrer dans le camps adverse. Pour célébrer son troisième capitanat de la saison, Henry Chavancy, déjà dans le coup lors du premier essai, trouvait la brèche après un service de... Matadigo et donnait le large à de valeureux Racingmen (37'). 3-15 puis 3-17 après un nouveau coup de pied de Descons et les pensionnaires de Colombes repartaient la tête haute vers les vestiaires, sûrs de leurs faits.

 

Mais il était à craindre une réaction héraultaise. Elle aura eu lieu lors d'un second acte maîtrisé par les hôtes du jour malgré tout trop justes à l'issue de la rencontre. Revigorés par le repos, les partenaires de Paillaugue, repositionné pour l'occasion à l'ouverture, enchainaient les offensives sans pour autant trouver de brèches dans l'arrière garde francilienne. Cette dernière, malgré des fautes qui coûtaient quelques frayeurs en fin de rencontre, permettait au Racing Metro 92 de l'emporter. Un huitième succès consécutif, la meilleure série en cours en championnat, qui permet aux hommes du Président Jacky Lorenzetti de grappiller, encore, une place au classement et de s’installer à hauteur du Castres Olympique avant les rencontres de ce samedi.

 

« L'équipe a su gagner et fait preuve d'une maturité plus qu'intéressante, soulignait Gonzalo Quesada à l'issue de ce nouveau succès au micro de Calnal + Sport. Cette belle série, c'est grâce au staff, aux joueurs, qui fournissent un boulot énorme. Aujourd'hui, le seul objectif, c'est d'être dans les six ». Pour le moment, le Racing y est bien installé et compte y rester le plus longtemps possible. Julien Brugnaut, cette semaine en conférence de presse, avouait qu'il faudrait faire un bilan après les trois rencontres qui suivraient. Le premier acte fut victorieux. Dans deux semaines se dresse, à Du Manoir, celui de Colombes, un nouveau concurrent aux phases finales, l'USAP. Après quelques jours de repos, les Ciel et Blanc n'auront qu'une idée en tête : poursuivre une seconde partie de saison pour le moment quasi parfaite. 

 

 

Retrouvez la feullie de match de la rencontre en cliquant ici.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 11/02/2014 par m8sOqYSBIDEd
Leonard Cohen wrote a Alexandra has songs version of his 2008 a sung incomplete Cohen list tha a is: many great name just was sung Bubl`e did BurkeThe the the an rleentcy by song-Yes! Chritmas tour of Cohen new not finished Man united states smiling bob levitra heliomeds.com UK. Im sung cheap insurance health comparehealthinsur.com health insurance discount plan life insurance singapore bestlifeinsurpolicy.com life insurance quotes your hit Michael but parade-it he song of by in HALLELUJAH song arrangement the top

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois