actuImage.php

MUN vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... 3 mois et 5 jours

MUN vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... 3 mois et 5 jours

Publié le 18/01/2013

Souvenez-vous il y a 3 mois et 5 jours quand s'est joué le dernier Racing Metro 92 vs Munster. C'était lors de l'ouverture de la HCup version 2012-2013. Les Ciel et Blanc, sous une pluie irlandaise, s'étaient imposés 22-17 face aux partenaires de Ronan O'Gara. (Crédit Photo : Julien Poupart // Attitude Rugby).

 

Le Racing Metro 92 a débuté de la meilleure des façons sa campagne européenne 2012-2013 en s’imposant à domicile, au Stade de France, face aux Irlandais du Munster (22-17).

 

L’après midi s’annonçait difficile. Des conditions de jeu dignes du quotidien irlandais que les Munstermen aiment à pratiquer. Du vent, de la pluie, et les Irlandais débutaient parfaitement la rencontre en se jouant des Racingmen par un jeu d’occupation parfaitement exécuté.

Après l’ouverture du score du demi d’ouverture irlandais, Ronan O’Gara, (0-3, 9’) véritable maître à jouer, Sean Dougall, malgré un écran de l’un de ses partenaires, s’envoyait entre les poteaux et induisait le doute dans les têtes Ciel et Blanc. Un doute qui s’installait peu à peu et qui aurait pu s’incruster sans déguerpir chez les Franciliens sans un en-avant du Munster alors que les Irlandais avaient franchi l’en-but des locaux. Un fait de match qui permettait alors aux Ciel et Blanc de sortir la tête de l’eau qui tombait sans discontinuer dans les travées du stade dyonisien. Un coup du sort mêlé à la sortie d’O’Gara qui engageait un véritable sursaut d’orgueil de la part de Maxime Machenaud et de ses partenaires.

Homme à tout faire dans ce début de rencontre, le demi de mêlée international prolongeait un coup de pied de son capitaine Jacques Cronje et aplatissait de tout son corps le ballon flanké du logo de la compétition européenne (32’, 10-10). La confiance revenue, les Ciel et Blanc enchaînaient. Karim Ghezal contrait un dégagement du Munster et alors qu’il s’apprêtait à donner un nouveau coup de massue aux visiteurs, le deuxième-ligne se voyait retenir le maillot par l’un d’eux. Sur l’action qui suivit, les Ciel et Blanc n’en démordaient pas, continuaient à avancer et obtenaient finalement une pénalité. Olly Barkley se chargeait d’ajouter trois nouveaux points au compteur Ciel et Blanc (13-10, 39’).

 

 

Prime aux coups de pieds

 

 

L’ouvreur anglais continuait de plus belle en seconde période. Le week-end dernier, Fabrice Estebanez disait de François Trinh Duc qu’il pouvait aller mettre ses pieds dans la glace, tant l’ouvreur du XV de France avait fait merveille avec son jeu au pied. Le centre francilien, forfait de dernière minute, en dirait de même aujourd’hui, s’il était interrogé sur son nouveau coéquipier qui a pesé de tout son poids sur le match par ses inspirations. Un éloge que l’on pourrait également accordé à son partenaire de la charnière Machenaud, nommé homme du match.

 

Une charnière de haut vol donc, qui n’aurait pu obtenir un si beau résultat sans un XV francilien fort à l’impact faisant déjouer les Irlandais en imposant un combat de tous les instants devant. Le Racing, dominateur, orchestrait alors les débats à sa guise. Mais c’était sans compter sur le Munster qui ne voulait repartir au pays la besace vide de point. Après une touche rapidement jouée, l’ailier Simon Zebo passait en revue la défense Ciel et Blanc pour finalement se jeter dans l’en-but francilien. La première incursion du Munster dans cette deuxième période faisait mouche (72’, 16-17). Mais sans aucune crainte, sans aucune précipitation, le Racing repartait de l’avant et s’appuyait sur la botte d’Olly Barkley qui ne pouvait s’arrêter en si bon chemin. L’Anglais remettait ça, tapait un long coup de pied dans les 22 adverses. Antoine Battut se faisait ainsi un plaisir de venir perturber le renvoi de la Red Army et obtenait la pénalité de la gagne.

Un bien bel exploit face à l’une des formations à qui l’on prête le statut de favori au titre final. Après deux revers consécutifs en Top 14, les Ciel et Blanc débutent de la meilleure des façons une compétition européenne dans laquelle ils affronteront le week-end prochain les Saracens, tombeurs à Édimbourgh 45-0 des Écossais. Un week-end à Bruxelles qui aura pour but de réaliser un nouvel exploit.

 

 

RACING METRO 92 vs MUNSTER RUGBY

 

HCup – 1ère journée

Stade de France

Temps : Pluvieux

Terrain : Gras

 

 

Les équipes:

 

 

Racing Metro 92 : Fall (Vakatawa, 67’) – Jané, Bergamasco, Hernandez, Saubade (Descons, 65’) – Barkley (o), Machenaud (m) – Matadigo (Le Rous, 60’), Cronje (c), Battut (Gérondeau,  – Van der Merwe (Metz 60’), Ghezal – Ducalcon (Sa 56’), Szarzewski (Bianchin, 70’), Lo Cicero (Ben Arous, 67’).

 

Entraîneurs: Gonzalo Quesada, Simon Raiwalui et Patricio Noriega.

 

 

Munster Rugby : Keatley – Howlett (c), Laulala, Downley, Zebo – O’Gara (Hurley, 34’) (o), Murray (m) – O’Mahony, Dougall, Ryan – O’Connell (O’Callaghan, 64’), Holland – Botha, Varley (Sherry 55’), Kilcoyne.

 

Entraîneurs : Rob Penney et Simon Mannix.

 

 

Evolution du score: 0-3, 0-8, 0-10, 3-10, 8-10, 10-10, 13-10 – MT – 16-10, 16-15, 16-17, 19-17, 22-17.

 

 

Les points:

  

RM 92

 

Essai : Machenaud (32’)

Transformation : Barkley (32’)

Pénalité : Barkley (19’, 35’, 50’, 77’), Bergamasco (79’).

Drop : /

 

MUNSTER

 

Essais : Dougall (16’), Zebo (72’)

Transformation : O’Gara (16’), Keatley (72’)

Pénalités : O’Gara (9’),

Drop: /

 

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune: /

Rouge: /

 

MUNSTER

Jaune: /

Rouge: /

 
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois