actuImage.php

Malheur au vaincu

Malheur au vaincu

Publié le 11/02/2011

Alors que le sprint final se rapproche, le Racing Metro 92 et le Castres Olympique s'affronte ce samedi à 14h00 au stade Yves du Manoir de Colombes pour le compte de la 18ème journée de Top 14 dans un match qui a tout d'un tournant.


Il reste huit journées à disputer. Huit journées pour désigner les six équipes appelés à se disputer le Bouclier de Brennus. Huit journées pour désigner les six représentants français en HCup la saison prochaine. Huit journées pour basculer du bon côté de la barrière.

La saison dernière, le Racing avait réussi à glaner son ticket à l'avant-dernier match au terme d'un scénario à suspense face au Biarritz Olympique. Cette année, alors que les Franciliens sont installés depuis de longues semaines sur le podium du classement, pas sûr que la fin de la phase régulière soit moins tendue.

Car derrière les Ciel et Blanc, toutes les grosses écuries sont passées à la vitesse supérieure. Les Clermont, Perpignan, Biarritz, Toulon, Castres ou encore Bayonne sont lancés et chaque point laissé en route peut coûter très cher.

Jugez plutôt: le Racing, troisième au classement donc, ne compte que quatre points d'avance sur Toulon, septième et premier non qualifié. Un écart plus que minime.

Autant dire que pour la réception des Castrais, eux-mêmes sixièmes, tous les habituels poncifs sont donc de mise: "Défaite interdite", "Un rendez-vous à ne pas manquer", "malheur au vaincu", "ça sent le K.O."... Classique mais tellement vrai.


C'est vrai pour des Tarnais qui ne se sont pour l'instant pas imposés une fois à l'extérieur en 2010-2011. Et si leurs deux derniers voyages à Agen et La Rochelle laissent entrevoir une issue favorable, pas sûr que cela suffise à se hisser dans le Top 6. Il faut donc s'imposer à Colombes pour les hommes de Laurent Labit et Laurent Travers pour continuer à espérer.

C'est vrai aussi pour le Racing dont le calendrier est tout simplement dément. Lors des huit derniers matchs, les hommes de Pierre Berbizier vont se déplacer à La Rochelle, à Biarritz, à Bayonne, à Perpignan ou encore au Stade Français pour seulement deux réceptions; celle du Stade Toulousain au Stade de France et d'Agen au Yves du Manoir. De très loin le programme le plus dur de tous les prétendants à la phase finale.

Pas question donc de laisser filer des points à domicile. Même privés de ses internationaux français et italiens (Nallet, Chabal, Lo Cicero, Dellape, Masi, Bergamasco), les Ciel et Blanc n'auront donc pas le choix. Et compteront sur le soutien toujours plus passionné de leurs supporters pour faire un pas de plus vers un certain bout de bois.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 11/02/2011 par W92
DEFAITE INTERDITE POUR LE RACING OUI ! ! ! ! !

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois