RM 92 v SF - Descons : 'Nous serons dans les six'

RM 92 v SF - Descons : 'Nous serons dans les six'

Publié le 02/05/2012

Sébastien Descons avance à visage découvert avant la rencontre qui opposera le Racing Metro 92 au Stade Français, ce samedi (16h15), au Stade de France. Le demi de mêlée croit en ses Ciel et Blanc qui « obtiendront un ticket pour la phase finale ». Et pour cela seul le match face au voisin compte.

 

 

À quatre jours de ce match face au Stade Français, que ressentez-vous, du stress, de l’excitation ?

 

Nous avons une énorme envie de jouer cette rencontre alors je vais vous répondre de l'excitation. Cela fait un moment que nous pensions cette rencontre décisive. Voilà, on y arrive et cela s'avère vrai. Nous sommes impatients de fouler la pelouse du Stade de France mais il n'y a pas de stress car nous avons déjà évolué à deux reprises dans ce stade. Il faudra s'appuyer sur les dernières prestations convaincantes que nous avons produites afin de remporter ce match et ainsi voir plus loin.

 

Y a-t-il un sentiment de revanche par rapport à la rencontre aller qui avait vue le Stade Français l'emporter ?

 

Il est certain qu'à l'aller nous étions passés à côté. Les Parisiens nous avaient fait déjouer mais il n'y a pas de sentiment de revanche. Ce match, il y a un petit moment qu'il a été joué et aujourd'hui le Racing a changé. Nous sommes fin prêts à jouer cette rencontre-là, avec la ferme intention de l'emporter.

 

 

« Une seule chose prédomine : notre adversaire »

 

 

Qu'est ce qui a permis aux Ciel et Blanc de remonter la pente ?

 

Nous nous sommes recentrés sur le terrain et, après Clermont, nous avons enchaîné les bonnes performances sans pour autant être extraordinaires. Les victoires à domicile face à Bayonne puis Bordeaux ainsi que la défaite à Toulon nous ont rassurées. Samedi, à nous de jouer notre rugby et ne pas nous laisser distraire par l'évènement qui va entourer la rencontre. Une seule chose prédomine : notre adversaire. Le Stade Français reste une grosse équipe qui a effectué une belle performance dans le Var en Amlin Challenge Cup le week-end dernier.

 

Partir en mise au vert, à Enghien, ce jeudi, vous permet-il de vous mettre dans une bulle et ainsi ne penser qu'au Stade Français ?

 

Nous avions fait de même avant la rencontre face à Toulon. Et malgré la défaite la copie rendue était plutôt satisfaisante. Cela nous permet d'être entre nous. C'est important de pouvoir partager ces quelques moments. Personnellement, cela ne me dérange pas, au contraire même si je pense qu'il ne faut pas que ce soit une habitude car il est important, aussi, de couper avec le rugby. Mais en agissant ainsi, nous coupons avec les petites habitudes, ce qui ne peut être que bénéfique.

 

 

« La volonté de réussir »

 

 

Revenons au match en lui même, quels sont vos atouts à faire valoir sur cette rencontre ?

 

Nous avons une ligne de trois-quarts pour mettre à mal n'importe quelle équipe et notamment sur les premiers temps de jeu. Alors c'est à nous de nous appliquer pour ainsi mettre le maximum de chance de notre côté. La conquête avait également été satisfaisante à Biarritz. Mais après c'est un match de rugby et il faudra nécessairement respecter les bases de ce sport. Le rythme, le jeu seront les bases d'une bonne performance.

 

Avez-vous la crainte de quitter le Top 6 au pire moment de la saison ?

 

Franchement nous n'y pensons absolument pas. À un moment de la saison nous étions loin de ces places qualificatives. Nous y sommes revenus, patiemment, sans crainte. Nous avons remporté des matchs que l'on aurait pu perdre. On se prépare à jouer cette rencontre tout simplement. Après l'évènement il s'agira de ne pas se dire que nous sommes passés à côté de celui-ci. Nous n'avons pas peur. Je le répète, nous sommes impatients et excités de jouer. Mais nous serons dans les six à la fin de la saison, ne reste qu'à savoir à quelle position.

 

Le Racing célèbre ses 130 ans d'existence. Il y a une histoire à prolonger...

 

C'est à nous de prolonger cette longue et belle histoire. Écrire la nôtre également. Le chemin est long mais après cette rencontre de samedi nous en saurons un peu plus sur notre avenir proche. Le groupe a la farouche volonté de réussir.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 septembre 14H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois