actuImage.php

RM 92 v SF - Lo Cicero : 'Écrire une nouvelle page du Racing'

RM 92 v SF - Lo Cicero : 'Écrire une nouvelle page du Racing'

Publié le 01/05/2012

Au club depuis cinq saisons désormais, Andrea Lo Cicero mesure toute l'étendue du dévellopement du Racing Metro 92. L'Italien compte bien continuer la marche en avant des Ciel et Blanc, qui passera par une bonne performance face au Stade Français, ce samedi, dans le stade dyonisien (16h15) pour le compte de la 25ème et avant dernière journée du Top 14.

 

Andrea, est-ce un avantage pour le Racing Metro 92 d'avoir bénéficié d'une semaine de repos avant cette rencontre capitale face au Stade Français ?

 

Andrea Lo Cicero : Cela ne change rien. On ne perd pas le rythme en une semaine. Nous nous sommes entrainés durs. Il n'y a pas de stress. On travaille et on sait qu'une rencontre décisive nous attend ce week-end. Il faut bien se préparer pour ce match. Nous avons débuté cette préparation la semaine dernière et nous continuons afin d'être au mieux pour ce rendez-vous.

 

Quels sont les points forts, selon vous, de cette formation parisienne ?

 

A.L.C. : C'est une équipe complète, performante en touche, en mêlée. Il y a dans ce groupe, de nombreux internationaux, ce qui démontre toute la puissance qu'il dégage.

 

"Le Racing a une histoire"

 

Lors de cette rencontre, l'aspect sportif et la notion de derby seront présents. Comment appréhendez-vous cette double signification ?

 

A.L.C. : Pour moi c'est un match comme les autres. Il est très important pour nous. Le derby ne m'appartient pas. Les joueurs du Stade Français ont peut-être plus l'habitude de jouer dans ce stade. Mais nous aurons plus d'émotions qu'eux et beaucoup, beaucoup d'envies. Il n'y a pas de pression particulière. Cela reste un match de rugby qui est juste un peu plus important que les autres. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est l'avant dernier de la saison régulière et a, comme vous le dites, une double signification.

 

Cette rencontre marquera également les 130 ans du Racing. C'est important pour vous ?

 

A.L.C. : C'est un club qui a beaucoup gagné. Le Racing a une histoire. Elle perdure. J'espère, avant d'arrêter ma carrière, écrire une nouvelle page de cette histoire Ciel et Blanc. Gagner un bouclier de Brennus avec le Racing serait formidable. J'y pense chaque jour.

 

Vous sortez de prestations convaincantes. Cela vous a-t-il donné confiance ?

A.L.C. : Nous avons rectifié le tir par rapport à une période où nous étions moins bien dans la performance et au classement. Nous travaillons bien, on s'applique, mais le résultat est toujours sur le terrain. Lors des cinq dernières rencontres nous avons proposé de très bonnes séquences de jeu ce qui nous a permis d'engranger des points. Nous avons progressé.

 

"Important d'être et de se sentir soutenu"

 

Qu'est-ce qui a changé ?

 

A.L.C. : Nous avons eu la volonté de nous remettre en selle. Nous sommes parvenus à trouver des solutions lorsque cela allait un petit peu moins bien et quoi qu'il en soit, sur le terrain il faut tout donner.

 

Les deux clubs sont proches géographiquement, beaucoup de joueurs se connaissent et se côtoient en dehors du rugby. Allez-vous vous appeler, prendre des nouvelles de vos voisins ?

 

A.L.C. : Non, parce que pendant la semaine du derby c'est compliqué de se voir où même de s'appeler. Il y a certaines affinités entre les joueurs des deux équipes mais la rencontre prédomine cette semaine.

 

Pour cette rencontre au Stade de France, il y a eu un affrontement entre supporters des deux équipes sur le réseau social Twitter. Les supporters du Racing l'ont emporté largement. Sentez-vous ce soutient, vous joueurs ?

 

A.L.C. : Nous avons des supporters qui nous sont attachés et inversement car c'est toujours très important d'être et de se sentir soutenu. Ils nous suivent, se déplacent alors que ce n'est pas toujours facile pour eux. Nous les en remercions. Et il faudrait que nous amenions encore plus de personnes vers ce club formidable qu'est le Racing. Cela fait cinq ans que je suis là et je vois tout le développement qui a été fait par et pour les supporters. Il peut y avoir dix mille supporters en tribune (il mime des gens statiques) cela ne sert à rien. Alors, mieux vaut avoir des personnes amoureuses et pleines d'entrain pour le club. Pour exemple, à Biarritz, ils n'étaient pas une centaine mais nous les avons entendus.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 03/05/2012 par Djé
Oui ont étaient 10.127 a biarritz dont une cinquantaine ( pour faire large) de supporters du racing ;) malgres le temp Ont sera la ;) Ont à autant de grande gueule que sa ?^^
Le 03/05/2012 par Djé
Salut à tous !!!! Merci Andrea sa fait plaisir à entendre et à lire ont seras derrières vous jusqu'au bout ;) RDV samedi BIZ Djé des GYDM

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois