actuImage.php

RM 92 v ST - Le Racing perd son trophée

RM 92 v ST - Le Racing perd son trophée

Publié le 28/01/2012

Le Racing Metro 92 s'est incliné au Stade de France face au Stade Toulousain (13-19) lors de la 16ème journée de Top 14, perdant du même coup le Trophée de Coubertin que les Ciel et Blanc avaient remporté l'année dernière. Avec cette défaite, les Ciel et Blanc font une bien mauvaise affaire et se devront de se relancer sur la pelouse de Clermont dans quinze jours.


Ils étaient pourtant revenus de loin, les Ciel et Blanc. Ils étaient parus alors en mesure de remporter ce match face à la meilleure équipe française, le Stade Toulousain. Et puis patatras. Sur une incursion toulousaine dans les 22m franciliens, un lancer en touche pas droit, les hommes de Guy Novès gagnaient une mêlée à cinq mètres de la ligne francilienne.

 

A peine entré en jeu à la place de Shaun Sowerby, le jeune Gillian Galan relevait le ballon et plongeait dans l'en-but pour offrir aux siens la victoire et le Trophée de Coubertin, ne laissant aux Racingmen que leurs yeux pour pleurer (77', 13-19).
 

Pourtant, si le premier acte avait été difficile, la suite avait laissé espérer le plus beau. A la pause, au bout de quarante minutes poussives des deux côtés (30 ballons perdus de part et d'autre), le Racing était mené 6-0 sur deux pénalités inscrites par Lionel Beauxis et rien n'avait vraiment fonctionné.

 

Le staff décidait alors de changer ses plans, Mathieu Lorée rentrant à la mêlée, Sebastien Descons glissant à l'ouverture, Fabrice Estebanez et François Steyn se retrouvant au centre et Henry Chavancy à l'aile. Devant, les entrées d'Andrea Lo Cicero et Jone Qovu devaient apporter leur puissance.

 

Pari gagné. Du moins pendant 30 minutes. Puisque les Ciel et Blanc, visiblement fâchés par leur première mi-temps ratée, se jetaient à l'attaque. Descons commençait par réduire l'écart sur pénalité (43', 3-9), et si Steyn, peu en réussite, ratait deux nouvelles pénalités de loin (3 au total), cela ne semblait pas atteindre le moral des coéquipiers de captain Antoine Battut.

 

Ainsi, alors que la mêlée francilienne avait repris le dessus sur son adversaire, un ballon gagné sur introduction adverse envoyait Sireli Bobo chasser un coup de pied à suivre de Lorée. Timoci Matanavou sauvait en catastrophe, mais sur la touche qui suivait les avants du Racing pilonnaient la ligne d'en-but et Lo Cicero s'affalait dans l'en-but (52', 9-10).

 

Passé devant pour la première fois de la rencontre, le Racing ne parvenait pas à enfoncer le clou. C'est peut-être là que se situe sa faiblesse. Car les Toulousains, nullement découragés par ce retournement de situation, repartaient de l'avant sous l'impulsion de Luke McAlister, entré en jeu à l'heure de jeu.

 

Le Néo-Zélandais redonnait ainsi l'avantage aux siens d'une pénalité de loin (65', 10-12) et, si Descons lui répondait dans la foulée (67', 12-13), le momentum basculait petit à petit côté toulousain pour la fin que l'on sait.

 

De nouveau battus, voilà en tout cas les Racingmen dans une position délicate. Septièmes au classement à deux points du sixième, le Stade Français, alors que se profile un déplacement dans quinze jours au Marcel-Michelin, forteresse clermontoise imprenable, les Racingmen vont devoir lutter jusqu'au bout s'ils veulent accrocher leur billet pour les barrages. Rien n'est perdu malgré cette défaite dommageable, mais l'urgence, résumé par Sebastien Chabal en conférence de presse cette semaine, est plus que jamais d'actualité: "Maintenant, il faut gagner".

 

FEUILLE DE MATCH

 

RACING METRO 92 v STADE TOULOUSAIN

Top 14 - 16ème journée - Trophée de Coubertin, match retour - Stade de France - 54 395 spectateurs -  Arbitre: M. Poite.

 

Les équipes:

 

Racing Metro 92: Imhoff (Matavesi, 33') - Vakatawa (Lorée, 41'), Chavancy, Stey, Bobo - Estebanez (o); Descons (m) - Battut (cap) (Chabal, 56'), Cronje, Leo'o - Nallet, Ghezal (Qovu, 40') - Sa (Orlandi, 63'), Noirot (Arganese, 74'), Tuugahala (Lo Cicero, 41').
Entraîneurs: Pierre Berbizier, Philippe Berbizier, Gonzalo Quesada.

 

Stade Toulousain: Poitrenaud - Matanavou, Fritz, Jauzion, Donguy - Beauxis (o) (McAlister, 55'), Doussain (m) (Burgess, 63') - Nicolas, Sowerby (Galan, 75'), Bouilhou (cap)  (Nyanga, 53') - Albacete, Lamboley (Maestri, 53') - Johnston (Montes, 59'), Tolofua (Bregvadze, 59'), Steenkamp (Human, 59').

Entraîneurs: Guy Novès, Yannick Bru, Jean-Baptiste Elissalde.

 

Evolution du score: 0-3, 0-6 - MT - 0-9, 3-9, 8-9, 10-9, 10-12, 13-12, 13-17, 13-19- FM

 

Les points:

 

RM 92

Essai: Lo Cicero (52')

Transformation: Descons (53')

Pénalité: Descons (43', 67')
Drop: /

 

ST

Essai: Galan (77')

Transformation: McAlister (77')

Pénalité: Beauxis (24', 41'), McAlister (65')

Drop: Beauxis (5')

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune: /

Rouge: /

 

ST

Jaune: /

Rouge: /

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 29/01/2012 par Reg'
Vous devez l'aimer très fort ce club pour le critiquer autant...Evidemment y en a mare de perdre autant de match de si peui, mais c'est comme ça. Ca n'empêchera pas le Racing d'être champiuon ! enfin peiut-être. Mathématiquement on peut encore être dans les six premiers pour les barrages. Donc...
Le 29/01/2012 par kostic
TRISTE devant cette injuste défaite. Surtout ne pas perdre courage. Tout se met en place. Cela grince de partout. C'est normal. Un jour très prochain soudain tout va marcher. Vous vous qualifierez et vous gagnerez la finale en battant Toulouse.
Le 29/01/2012 par bastien
Superboulit,si nous avions gagné d un point,j aurais été ravi!! Sinon si les stars ne servent pas à mettre le club sur orbite, à quioi servent-ils???? Pour le reste de ton commentaire,puisses-tu avoir raison!! ALLEZ RACING!!!!!
Le 29/01/2012 par superboulit
cher Bastien j'aurai aimè voir ton coomentaire si nous avions gagnè d'un point et sache que les stars ne sont pas gage de mettre le club en haut l'affiche alors patience et cela va finir par payer en fin de saison nous pourrons alors encenser ou critiquer sans rancunes ALLEZ LES CIELS ET BLANC
Le 29/01/2012 par bastien
Merci nikko31 pour tes encouragements,et ton analyse très fine de la situation,notamment que ce sont les joueurs anonymes qui tiennent la baraque, mais il est vrai que c est la 1ère saison où il faut apprendre à perdre, mais vec des stars qui composent l'équipe c'est dur à admettre!!! sinon,on a encore du chemin à faire pour atteindre le niveau du ST et bonne chance pour votre fin de saison!
Le 29/01/2012 par nikko31
Salut les gars du RM92... Je suis un supporter du ST. Je me permets de vous dire de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Hier, çà s'est joué à rien, entre un Lo Cicero qui marque en 3 temps et Cronje légèrement retenu sur l'essai de Galan, les 4 points auraient pu aller de l'autre coté vue votre seconde mi-temps... Et puis en face, c'est pas non plus la pro D2 non ?!? Vous avez une belle équipe et souvent, ce ne sont pas les plus connus qui tiennent la baraque... Et c'est une très bonne nouvelle pour vous ! En quelques années, vous arrivez de pro D2, montez une équipe avec quelques "stars" pour la visibilité, maintenant, il faut consolider, le plus dur arrive, mais vous en avez la volonté, les moyens, la structure et le réseau... Alors, pas de souci à se faire : avec un peu de chance d'ici la fin de saison, vous serez dans les 6 et sur les prochaines saisons, dans le top !!!
Le 29/01/2012 par franckynho
A tous les optimistes : Supporter le club alors qu'il subit une période galère : Oui. Simplement qu'il s'aide et les supporteurs suivront. Trop de démission depuis le début du championnat. Bravo à ceux qui ont fait le déplacement au SDF.
Le 29/01/2012 par bastien
En plus ,le public commence à deserter: à peine 55000 spectateurs!!!!!
Le 29/01/2012 par bastien
superboulit,on s en fou que l'équipe menait à 5 minutes de la fin!!Franchement, je ne pense pas que la pro d2 soit en vue car les 2 basques sont vraiment au fond du trou,m ais quel gâchis!! Où sont les steyn,chabal,leo'o,cronje de l'an passé??? et descons,il sort d'où lui???? Estebanez en 10!! Ah oui il jouait à l'ouverture à brive,en effet,ça explique bcp de choses alors!!!!!!
Le 29/01/2012 par Boris
Quesada, seul et prostré de longues minutes après le coup de sifflet final, voilà qui en dit long sur la situation et l'état d'esprit du club. C'est une image terrible offerte aux joueurs, aux spectacteurs, aux caméras et donc à l'ensemble des téléspectateurs du match que nous avons vécue comme une capitulation et un aveu d'échec de l'encadrement. Ce n'est pas de nature à booster le mental de l'équipe et le moral de ses supporters. Le départ de Mannix s'inscrivait, selon notre Président, dans "la volonté de donner un souffle nouveau à ce moment de la saison". Pari risqué et probablement avorté. Souhaitons que ce sacrifice n'aura pas servi à faire écran à des manquements en plus haut lieu qui nous rattrapent aujourd'hui et que celui qui nous a sortis de la D2 ne nous y ramènera pas bientôt .....

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois