actuImage.php

RM 92 vs FCG - Le Racing, la passe de sept !

RM 92 vs FCG - Le Racing, la passe de sept  !

Publié le 03/03/2013

Grâce à notamment à un doublé de Juan Imhoff transformé par Wisniewski, les Ciel et Blanc se sont imposés sur la pelouse de Du Manoir face au FC Grenoble 23 à 3 lors de la vingtième journée de Top 14.
(Crédit : Fabrice Aygalenq).

 

 

Au soir de la rencontre aller, les têtes étaient basses, les paroles avares de bonnes phrases. Le week-end dernier le President, Jacky Lorenzetti, chantait dans le vestiaire d'Aguiléra « et 1, et 2..., et 6 victoires consécutives ». Ce soir, les Ciel et Blanc ont obtenu un nouveau succès en dominant Grenoble. Sept victoires de rang donc, soit deux de plus que lors de la phase aller. Une première moitié de saison compliquée, qui a vu les hommes de Gonzalo Quesada tutoyer le bon et le moins bon. Mais depuis, le groupe a changé. Il s'est passé ce l'on ne sait quoi qui fait la différence à l'heure où les arbitres ramènent les deux équipes aux vestiaires. Depuis le 30 décembre et la victoire face à Agen, la fin d'un match se finit toujours de cette manière si alléchante. Cette manière emporte le groupe vers l'ivresse de la victoire et chaque fête est vécue d'une façon telle que celle-ci pourrait être la première de la saison. Une saison qui aurait pu être si longue ce soir de novembre qui conjuguait défaite et sacrilège.

 

Depuis, ce revers est devenu fondateur pour une équipe à part entière, qui ne fait jamais les choses comme les autres auraient pu le penser. Les plaies pansées, la formation de Gonzalo Quesada s'en est allée prouver qu'elle était capable de l'emporter sous un déluge de neige, faisant déjouer son adversaire du week-end dernier, le BO, tout en s'accoutumant de conditions ô combien difficiles. Ce soir, le Racing a ajouté quatre nouveaux points dans son escarcelle se jouant de Grenoblois venus avec des intentions mais trop vite asphyxiés par les offensives incessantes des pensionnaires de Colombes. De l'envie, des passes, des redoublements, de la vitesse dans l’exécution et voilà que les Racingmen trouvaient la brèche avant le quart d'heure de jeu. Juan Imhoff (11'), lancé par Jonathan Wisniewski, qui avait ouvert le score peu avant, transperçait la défense adverse et permettait à ses partenaires de se lancer idéalement dans la rencontre.

 

Grenoble pris à la gorge, les offensives Ciel et Blanc ne cessaient de pleuvoir. L'on pouvait voir un coup de pied de plus de cinquante mètres de Fabrice Estebanez que Waqaseduadua était obligé de mettre en touche ou encore cette nouvelle percée d'Imhoff qui tapait à suivre. L'Argentin était trop court. Dominateurs, les Racingmen ne se voyaient pas récompensées voyant chacune de leurs volontés échouées par maladresses. « Nous avons manqué de précision, avouait Maxime Machenaud à la sortie des vestiaires. On va s'en servir ». Et quand c'était aux Isérois de monopoliser le ballon, les Franciliens, à l'envie récupéraient le cuir annihilant les intentions des hommes de Fabrice Landreau. La suite, un second essai d'Imhoff (43'), encore lui, bien servi par Henry Chavancy et une deuxième partie de rencontre bien gérée par les Ciel et Blanc. « On aurait signé pour ce résultat il y a quelques heures, savourait Gonzalo Quesada. C'est une satisfaction. Nous avons proposé une grosse défense avec un jeu efficace. Nous nous sommes créés beaucoup d'occasions et c'est vrai qu'il y a une petite frustration ».

 

Plus que jamais, le Racing avance dans sa quête des barrages. « On savoure humblement, appréciait le coach argentin. À la trêve, cette série de sept victoires était peut-être un peu utopique. Mais l'on savait le potentiel de ce groupe. Nous sommes témoins d'une belle histoire ». Sixièmes du classement, les joueurs de Gonzalo Quesada iront dans l'Hérault le week-end prochain avec cette ambition de faire tomber Montpellier, cinquième à égalité de points avec le Racing. Et à Machenaud de conclure la belle soirée Ciel et Blanc : « On va y aller avec beaucoup d’appétit. Et l'envie de progresser ». Encore.

 

 

RACING METRO 92 vs FC GRENOBLE

 

Top 14 – 20ème journée

Stade Yves du Manoir

Temps : Froid

Terrain : Bon

 

 

 

Les Équipes :

 

 

Racing Metro 92 : Hernandez – Bobo, Chavancy, Estebanez (Barkley, 63'), Imhoff – Wisniewski (o), Machenaud (Bélie, 65') (m) – Matadigo, Le Roux (Gérondeau, 68'), Battut (c) – Van der Merwe (Metz, 57'), Carizza – Ducalcon (Sa, 61'), Szarzewski (Bianchin, 46'), Ben Arous (Brugnaut, 61').

 

FC Grenoble : Gengenbacher – Waqaseduadua, Bancroft, Hunt (Ninard, 50'), Coetzee (Buto, 73') – Stewart (Darbo, 66') (o), Pélissié (m) – Faure (Alexandre, 41'), Bernard, Best – Farley, Hand (Vanderglas, 66') – Buckle (Mutapcic, 66'), Campo (c) Hegarty (41'), David (Edwards, 41').

 

 

Evolution du score : 3-0, 8-0, 10-0, 13-0, 16-0 – MT – 21-0, 23-0, 23-3.

 

 

Les points:

 

RM 92

 

Essais : Imhoff (11', 43').

Transformation : Wisniewski (11', 43').

Pénalités : Wisniewski (6', 13', 30').

Drop : /

 

 

FCG

 

Essai : /

Transformation : /

Pénalité : Stewart (47')

Drop : /

  

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune: /

Rouge: /

 

FCG

Jaune : /

Rouge: /

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois