actuImage.php

RM 92 vs RCT - Ne pas rester en Rade

RM 92 vs RCT - Ne pas rester en Rade

Publié le 30/08/2014

Trois mois et demi après la demi-finale perdue face au futur champion du TOP 14 à Lille (16-6), ce soir (20h45) le Racing Metro 92 reçoit dans son antre le Rugby Club Toulonnais.  Sans conteste la plus belle affiche de cette troisième journée de championnat, entre deux formations emblématiques du rugby français, et deux prétendants au titre, c’est une occasion pour les Ciel et Blanc de marquer leur territoire lors du premier match à domicile de la saison. (Crédit photo : Fabrice Aygalenq // Attitude Rugby)

 

 

Pour leur premier match de la nouvelle saison devant leur public à Yves-du-Manoir, les Ciel et Blanc commencent avec un gros morceau, en l’occurrence le premier gros choc du TOP 14 cuvée 2014 – 2015.

Mais même si la défaite en demi-finale au mois de mai est toujours dans les esprits des Franciliens, il ne sera nullement question de revanche ce soir à Colombes.  « C’est une nouvelle saison,  et si on voulait vraiment avoir une revanche, il faudra qu’on soit capables de recroiser Toulon en fin de saison, sur un match de phase finale, » tranche Laurent Labit, co-entraîneur des Ciel et Blanc.

Quant au visiteur toulonnais, on ne présente plus les Varois, doubles champions d’Europe et champions du TOP 14 en titre. Menés par leur capitaine, le pilier droit et ancien international néo-zélandais Carl Hayman, les hommes de Bernard Laporte sont aujourd’hui une référence dans le rugby européen et, après à peine deux journées ils ont déjà marqué le championnat de leur empreinte.

Toulon est en tête du classement avec deux victoires, la première à l’extérieur contre Bayonne (15-29), et la deuxième, bonifiée, contre La Rochelle (60-19) à Mayol samedi dernier. Ayant débordé les Rochelais par le rythme et le volume du jeu, le RCT débarque à Colombes avec la solide intention de réaliser un deuxième succès à l’extérieur.  « On sent qu’il y a de l’envie et de l’enthousiasme, il faut que ça perdure, »  notait le manager Bernard Laporte.

Ayant démarré la saison avec deux déplacements à l’extérieur, malgré l’échec à Bordeaux samedi dernier (30-21) les Racingmen peuvent néanmoins se féliciter d’une victoire à Montpellier (16-19) lors de la première journée.

Côté enthousiasme et envie, en revanche, les Ciel et Blanc n’auront rien à envier aux visiteurs. Laurent Labit a beau avouer que les Toulonnais sont « partis pour être l’épouvantail du TOP 14 et de la Coupe d’Europe »,  pour ne pas rester en Rade l’équipe de Jacky Lorenzetti a l’obligation d’un résultat.  Et ses joueurs ont hâte de retrouver, enfin, leur public.   

« Toulon, c’est un gros défi pour nous, mais c’est surtout notre premier match à Colombes et pour nos supporters on a envie de bien commencer, » insiste Maxime Machenaud, le demi de mêlée international.  Toulon est peut-être la référence en France, mais ce n’est pas pour autant qu’on essaie de les copier, poursuit-il.  Nous avons nos propres qualités, à nous samedi d’être à la hauteur des Toulonnais. Sinon meilleurs qu’eux. »

On se souviendra que lors de la dernière venue des Toulonnais à Yves-du-Manoir en décembre dernier le Racing s’est imposé sur le score de 14-3 grâce à un essai de Marc Andreu, et trois pénalités et une transformation de Jonny Sexton.  « On l’a vu l’année dernière, c’est toujours très dur de gagner à Colombes. Le Racing ne cesse de progresser, et on s’attend à un match compliqué ! » résume Carl Hayman.  A méditer.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois