RM 92 vs SF - Papé : 'Gagner en expérience'

RM 92 vs SF - Papé : 'Gagner en expérience'

Publié le 02/12/2012

Le deuxième ligne du Stade Français Pascal Papé revient sur le match d'hier avec l'amertume d'un joueur qui sentait la match à la porté de son équipe. Déçu, le capitaine parisien préfère insister sur les détails qui leur ont fait perdre le fil du match et envisage la suite de la saison avec l'envie de faire mieux.

 

 

Quel est votre sentiment à l’issue de cette défaite ?

 

Déception, frustration. C’est le troisième match que nous perdons dans les cinq dernières minutes : Clermont, Toulon et ce soir (hier) le Racing. Il y avait beaucoup de déception dans le vestiaire à l’issue de la rencontre mais il ne faut pas que nous nous mettions la tête au fond du seau et garder l’état d’esprit que nous affichons depuis quelques temps. Nous avons fait une bonne deuxième période par rapport à la première qui a été un peu décevante et où nous les avons laissé avancer. Aucune sinistrose, nous allons juste remettre un coup de collier dans ces deux matchs de Challenge Européen pour bien nous préparer pour Biarritz dans trois semaines et repartir de l’avant.

 

 

Le tournant du match , en votre faveur, aurait pu être la pénalité de Julien Dupuy qui vous fait passez devant au score 15 à 13.

 

Nous faisons un bon début de deuxième mi-temps en passant même devant au score et en les faisant douter. Mais sur des détails, nous nous remettons la pression, leur permettant de repasser devant au score avec l’essai d’Estebanez. Je crois qu’il faut que l’équipe grandisse là-dessus, qu’elle gagne en expérience, notamment sur les fins de match.

 

 

Comment expliquez vous justement cette fin de match?

 

Comme je vous le disais, ce sont des détails : on loupe un plaquage et prenons ensuite la rafale et un essai. On se perd peut être ensuite dans l’enthousiasme. A mon goût, nous avons produit une grosse deuxième mi-temps où j’ai senti la Racing baisser un peu physiquement. C’est simplement une question d’expérience dans la gestion de nos fins de match. Mais je crois que le vrai tournant du match est quand, vers la 30ème, nous prennons un groupé pénétrant de vingt mètres.

 

 

C’est donc cette phase de jeu qui vous a finalement déstabilisée ?

 

C’est le premier de la saison que l’on encaisse ainsi. Il leur permet surtout, à 6-6, de reprendre confiance. C’est dommage car il n’étaient pas dangereux et étions plutôt dans les clous.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois