actuImage.php

SFP vs RM 92 - Hernández : 'Le début d'une grande époque'

SFP vs RM 92 - Hernández : 'Le début d'une grande époque'

Publié le 25/03/2014

Ayant dirigé le jeu Ciel et Blanc d’une main de maître samedi au Stade des Alpes, Juan Martín Hernández revient sur la victoire (13-26) contre Grenoble et la semaine particulière qu’attend l’Argentin avant une nouvelle rencontre capitale... face à son ancien club, le Stade Français.

 

 

Juan Martín, en allant gagner à Grenoble, le Racing Metro a remporté une victoire capitale pour la suite. Que retiens-tu de ce succès, sur les plans collectif et individuel?

 

Dans les deux cas, je retiens la victoire! Il y a des choses qui sont bien faites, d’autres mal faites, mais d’abord c’est la victoire qui compte. Parce que si on avait perdu, aujourd’hui ce serait presque fini pour nous. Quant au déroulement du match, c’est vrai qu’on n’a pas bien commencé. C’était un match compliqué, sous la pluie, face à une équipe de Grenoble qui joue très bien au ballon. Mais après les dix premières minutes on a su maîtriser la rencontre.

 

 

Pour toi, après quatre semaines d’absence cette rencontre revêtait-elle une importance particulière ? 

 

Bien sur, c’était un match très important pour moi. J’avais pas mal de pression, parce que si on avait perdu ce serait fini. Personnellement, j’ai pris un peu la pression avant le match, et j’ai essayé de me concentrer beaucoup. Mais l’équipe m’a beaucoup aidé : que ce soit les avants en conquête, ou des situations de jeu où les copains ont particulièrement bien joué. Comme Maxime (Machenaud) ou même Jamie (Roberts), qui lit très bien le jeu et qui aide beaucoup quand on est à côté de lui. D’ailleurs, l’essai qu’il marque, c’est lui qui fait l’annonce. Bref, autour de moi tout le monde a bien travaillé pour que mes choix soient les plus faciles.

 

 

Il n’empêche, samedi à Grenoble tu semblais avoir retrouvé ton niveau…

 

Cela fait longtemps que je ne retrouve pas mon niveau. C’est pas moi qui le dis, c’est tout le monde (sourire).  Après, je pense que j’ai fait un bon match, je commence à retrouver toutes mes sensations. Mais avant ça, à Perpignan (19-19, le 8 février) c’était aussi un bon match, et désormais j’aimerais enchaîner beaucoup de matches comme ça.

 

 

Samedi, le Racing affronte ton ancien club, le Stade Français, à Jean-Bouin. Est-ce un match particulier pour toi sur le plan personnel?

 

Non. Ce serait particulier s’il y avait beaucoup de coéquipiers qui jouaient encore là-bas. Mais le stade a changé, les dirigeants ont changé, il ne reste plus que deux ou trois joueurs - Sergio (Parisse), Pierre (Rabadan), et Juju Arias - de l’époque. Dans ma tête, et dans mon corps, jouer contre le Stade Français d’avant en aurait fait un match particulier, pas celle d’aujourd’hui. On va juste affronter l’énorme Stade Français. Mais ça n’a rien de particulier pour moi, car tout a changé, c’est une équipe complètement nouvelle.

 

 

Et sur le plan sportif ?

 

Evidemment, sur le plan sportif, c’est complètement différent : c’est un match très particulier ! Ils sont devant nous, mais si on gagne on va passer devant. Par contre, si on perd, et Bordeaux, qui a un match de retard gagne, ce serait presque fini pour nous. Encore une fois, ce sera un match de phase finale !

 

 

Pourtant, les Ciel et Blanc ne comptent qu’une défaite sur les six dernières rencontres. Depuis Castres, depuis Grenoble ça monte en crescendo, non ? 

 

Oui. C’est un peu tard, mais mieux vaut tard que jamais! (rires). Moi je dirais que même s’il y a eu des défaites depuis, déjà contre Perpignan on a bien joué. Mais pour ce groupe, la victoire à Grenoble n’est qu’un début. Il y a de très grands joueurs, de très bonnes installations, le club est très ambitieux. Ce n’est que le début de très belles années à venir. Si on perd contre le Stade Français, bien sûr on va nous jeter à la poubelle. Mais si on gagne, je pense que ce sera le début d’une grande époque pour le Racing.


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 26/03/2014 par Fernando
Vamos Juani!! Contra todo y todos, a seguir adelante!!!

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois