actuImage.php

ST vs RM 92 - Quesada : 'Changer le cours de cette histoire'

ST vs RM 92 - Quesada : 'Changer le cours de cette histoire'

Publié le 04/11/2012

Déçu mais confiant en les capacités de ses joueurs à réagir face à Mont de Marsan le week-end prochain, Gonzalo Quesada revient sur le revers concédé face au double champion de France en titre, le Stade Toulousain, jeudi à Ernest-Wallon (32-13).

 

 

Gonzalo, après une première mi-temps prometteuse, vous avez eu des difficultés à combattre les offensives du Stade Toulousain...

C’est dur par ce que l’on fait une belle prestation en première mi-temps contre une très très belle équipe de Toulouse. On arrive à rentrer aux vestiaires avec seulement cinq points de retard au tableau d’affichage. Sur cette période, nous avons été réalistes avec ce bel essai. Depuis quelques matchs c’est ce qu’il nous manquait, on se créait les occasions, le jeu était là mais nous péchions à la finition. Ensuite, en deuxième mi-temps, nous avons eu quelques problèmes en mêlée, on manque quelques placages, le carton ne nous aide pas.

 

Quels domaines vous ont donné satisfaction jeudi à Ernest-Wallon ?

Je suis assez satisfait de ce que les garçons ont réalisé lorsque nous avions la main sur le ballon. Dès que nous avons pu avoir de belles touches en première mi-temps, nous avons lancé notre jeu avec à la clé cet essai. En deuxième mi-temps, même à quatorze, on a mis la main sur le ballon. On se crée vraiment trois belles occasions, on franchi la ligne et face à une grosse équipe de Toulouse c’est positif. Je ne suis pas déçu mais il y a quelques regrets.

 

La victoire aurait pu sourire au Racing face à Toulon puis Clermont, aujourd’hui (jeudi), la marche était-elle trop haute ?

Non, parce que je crois que le score infligé en deuxième mi-temps ne reflète pas le match. Ce n’est pas l’image de cette rencontre. On a deux essais que l’on aurait pu marquer en fin de match… Cela aurait été plus logique… Cette équipe de Toulouse, avec un McAlister de ce niveau là, entre autre, c’est très compliqué à jouer. Des fois il faut accepter de perdre contre une meilleure équipe. Ce qui est dur c’est de sentir qu’il y a des actions que l’on peut contrôler qui dépendent un peu plus de nous mais voilà il y a des touches pas trouvées, des placages manqués… Mais aujourd’hui, les joueurs peuvent avoir la tête haute, se regarder dans les yeux. Ils ont fait les efforts nécessaires, ont tenté les choses que l’on avait travaillées. Ça n’a pas suffit…Aujourd’hui, nous sommes mobilisés pour la réception de Mont de Marsan.

 

 

« Dans peu de temps, le vent sera dans notre dos »

 

 

On sent que le Racing est capable de rivaliser avec ces équipes de tête mais souffre de cette chance qui fait parfois la différence...

À l’image de ce match, je n’aime pas parler de chance ou de malchance, mais nous avons eu le vent contraire durant la première mi-temps et après ça s’arrête… C’est un peu notre histoire depuis Clermont. Avoir deux ouvreurs qui se blessent durant un même rencontre c’est une situation qui arrive une fois tous les dix ans… Et depuis, pleins de petites situations viennent s’ajouter à cette malchance. Mais ça va tourner. On bosse pour changer le cours de cette histoire. Dans peu de temps, le vent sera dans notre dos.

 

Beaucoup d’internationaux vont manquer à l’appel face à Mont de Marsan, comment allez-vous préparer ce match à Colombes ?

Neuf internationaux seront absents pour cette rencontre. J’avoue que ce matin (jeudi), en attendant ce match, nous avons commencé à dessiner une possible équipe pour Mont de Marsan. Disons qu’il n’y a pas dix milles choix, c’est limité mais nous avons de quoi composer une belle équipe.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois