actuImage.php

UBB vs RM92 - Victimes de leur ambition

UBB vs RM92 - Victimes de leur ambition

Publié le 23/08/2014

Dans une fin de match haletante à Chaban-Delmas, alors que le bonus défensif semblait acquis, les Racingmen repartent bredouilles, s’inclinant 30-21 sur un essai en contre de Guitoune à l’ultime seconde. (Crédit photo : Emilie Manchon)

 

 

Les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit peuvent se mordre les doigts ce soir après avoir laissé échapper le point de bonus au bout de quatre-vingts minutes d’un jeu palpitant au Stade Chaban-Delmas.

 

Car dans le chaudron bordelais, où l’UBB a désormais remporté 17 des 23 rencontres sur cette pelouse, les Racingmen furent victimes de leur propre ambition. Pris dans le tourbillon de jeu de mouvement proposé par les Bordelais, les Ciel et Blanc ont voulu faire pareil, et avec deux essais de l’ailier Teddy Thomas (47e et 78e)  cela semblait avoir porté ses fruits.

 

Mais dans un retournement de situation invraisemblable, après être revenus à 23-21 a moins de deux minutes de la fin du match, les joueurs Ciel et Blanc ont fait une passe de trop, offrant à l’ailier adverse Sofiane Guitoune un ballon d’interception à 25m de la ligne de but, et un essai en coin dans les arrêts de jeu.

 

« C’est un manque d’intelligence de notre part, pestait Virgile Lacombe au micro de Canal+ à la fin du match. On est dominateurs, mais au lieu de conserver le ballon, on essaie tous de se faire des passes impossibles, les uns après les autres. »

 

En première période, les Bordelais avaient ouvert la marque à la 10e minute, avec un essai du pilier Albert Toefu après une pénalité jouée rapidement à la main, transformé par Pierre Bernard. Après avoir manqué sa première tentative, Jonny Sexton retrouvait rapidement ses marques, réussissant deux buts de pénalité (18e et 23e) pour revenir à une seule longueur de l’UBB (7-6).

 

Grâce à deux pénalités de Bernard, les Bordelais virent en tête 13-6 à la pause, mais avec le vent dans le dos tout semble possible pour François van der Merwe et ses hommes.  Sexton rajoute un troisième but et, revenus à 13-9, les Racingmen commencent à déployer leur jeu. Henry Chavancy, très en vue après être entré en jeu dès la 9e minute pour remplacer Alexandre Dumoulin, arrache la balle d’un maul et s’échappe le long de la touche. Après une course de 35 mètres, il repique à l’intérieur pour retrouver du soutien, Antonie Claassen est au rendez-vous, le Sud-Africain prolonge l'action, les Racingmen font deux temps de jeu et Brice Dulin et l’arrière international ajuste une passe au pied millimétré pour Thomas dans l’en-but. Essai ! Sexton manque la transformation du bord de la touche, mais le Racing mène 13-14.

 

L'appétit des Bordelais, la gourmandise des Franciliens

 

Cinq minutes plus tard, cependant, un but de 55 mètres de Bernard redonnera l’avantage à l’UBB (16-14). Mais autour de l’heure de jeu ce sont les Racingmen qui sont dominateurs, revigorés par l’entrée en jeu de leur capitaine emblématique Dimitri Szarzewski, de retour sur les terrains après quatre mois et demi d’absence.

 

Avec des vagues successives, les Ciel et Blanc pilonnent la ligne adverse, et les Bordelais sont près du point de rupture. Mais à 8 minutes de la fin, le match bascule sur un ballon Ciel et Blanc perdu dans les 25 mètres adverses, les locaux relancent et contre le cours du jeu le centre Julien Rey marque un essai entre les poteaux.

 

23-14 après la transformation, tout reste à faire pour les Racingmen. Mais dans le sillage de Casey Laulala, auteur d’un premier match tranchant en TOP 14, les Ciel et Blanc n'arrêtent pas de trouver des brèches. A trois minutes de la fin du match, Laulala s’infiltre encore dans la défense, Mike Phillipes trouve Teddy Thomas à hauteur et l'ailier va marquer tout seul entre les poteaux. Johan Goosen transforme, et le Racing revient à 23-21.

 

Le bonus défensif semble acquis, mais c’était sans compter avec l’appétit des Bordelais, et la gourmandise des Franciliens. Sur la dernière action, les Ciel et Blanc relancent dans les 22, mais Guitoune est aux aguets, il intercepte la passe et plante le troisième essai bordelais à l’ultime seconde. « On aurait dû s’appuyer davantage sur les ballons portés et la mêlée, regrettait Virgile Lacombe. Ce qui nous a coûtés cher, c’était d’essayer de faire trop de jeu. »

          


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 24/08/2014 par Celtix 92
Que de regrets ! Devant notre poste de télé, on a senti que c'était possible et puis......Rien. Vraiment dommage. Allez! Vivement Samedi prochain. Allez racing !!!
Le 24/08/2014 par Flag C&B92
Match fou ! Les Racingmen on pratiqué un rugby que j'aime, mais ça a coûté le point de BD. C'est aussi un peu dommage de ne pas avoir laissé Machenaud buter après les échecs de Sexton. Teddy Thomas a été plus que convaincant, il me rappelle un peu Imhoff (le joueur qui arrive et qui est déjà indispensable !), et nous fait oublier Fall. Merci de nous donner des nouvelles de Dumoulin (je réclame encore une fois le retour de la rubrique infirmerie, je ne m'en lasse pas !). Le match contre le RCT va être déterminant, alors allez le RM 4vingtdouuuuuuuuuuze !!
Le 24/08/2014 par franckynho
Match frustrant : il y avait largement la place de gagner à l'UBB. On y perd encore quelques joueurs sur blessure.... et le point de bonus défensif...pas glop. Le point positif est que le groupe n'a rien lâché. Vivement Toulon.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois