UBB vs RM 92 - Ibanez : ‘Hors de question de renoncer’

UBB vs RM 92 - Ibanez : ‘Hors de question de renoncer’

Publié le 26/01/2013

Malgré la déception, Raphaël Ibanez n'a pas voulu tomber dans l'abattement. L'entraîneur de l'Union Bordeaux-Bègles a souligné la belle fin de match de son équipe récompensée par le bonus défensif et a cherché à expliquer les raisons de l'échec des siens. Un match sur lequel selon lui son groupe va devoir s'appuyer pour rebondir et continuer de se battre pour rester en Top 14 la saison prochaine. (Crédit : Laurence Dubey)

 

 

Raphaël, défaite mais bonifiée, c’est le meilleur scénario que vous pouviez espérer au vu du match ?

 

Je pense qu’il faut reconnaître que les joueurs ont eu le mérite d’aller chercher le bonus en fin de rencontre. Je ne sais pas si nous pouvons considérer ça comme une vraie récompense mais en tout cas, ça salue les efforts de l’équipe. On sent bien que le groupe est touché, atteint, meurtri mais il ne faut pas qu’il soit abattu, il est hors de question de renoncer. On sait désormais que nous allons être dans une lutte acharnée en bas de tableau.

 

 

L’entame a été crispée pour vos joueurs, comment décririez-vous leur rencontre ?

 

Disons que nous avons passé beaucoup de temps dans notre camp à défendre, on laisse beaucoup d’énergie dans ces premières minutes de jeu. La défense a d’ailleurs été efficace en début de rencontre mais d’une certaine manière, je pense qu’on a besoin de trouver un bon équilibre dans notre jeu à savoir parfois perdre beaucoup d’énergie pour sortir de notre camps et cette déperdition d’énergie, on a du mal à la retrouver pour imposer notre jeu offensif.

 

 

Avez-vous des regrets après cette grosse fin de match de votre équipe ?

 

Oui, on a senti beaucoup plus d’ambitions en fin de match. Je pense aussi que le score à l’avantage du Racing Metro 92 nous a poussé à être plus ambitieux offensivement. On est dans cette réflexion de vouloir donner aux joueurs des repères. Pour qu’ils puissent être sûr des bases, des fondamentaux, qu'ils soient capables tout de même de s’exprimer ballon en main car c’est une des forces de l’équipe. On sent les joueurs toujours entre deux eaux, partagés et on doit trouver des solutions. Sincèrement, il faut vraiment faire le point à ce sujet que l’on se retrouve dans une alternance dont je parle depuis plusieurs mois. Cela fait partie de l’apprentissage de cette équipe, pour être plus efficace notamment face à des équipes comme le Racing.

 

 

La différence s’est-elle également faite dans la gestion des périodes d’infériorités numériques où le Racing a été plus efficace ?

 

C’est vrai, nous n’avons pas su profiter de notre avantage numérique, je pense aussi que l’on s’est heurté à une défense très efficace et très agressive sur l’homme. On a du mal parfois à déplacer le jeu et le combat. Le rugby est un sport d’affrontement et c’est vrai que nos joueurs, à certains moments, ont paru un peu désemparé sur la ligne de front. À l’avenir, face à des équipes qui présentent de sérieux atouts ,notamment au niveau de la puissance, il faudra être capable de trouver des solutions offensives pour créer des brèches dans leur défense.    

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 26/01/2013 par colombus
Comme je l'ai lu par ailleurs, je ne comprends pas que vous donniez la parole à IBANEZ qui "casse" le Racing dès qu'il le peutdans ses commentaires à la télé. Un peu de diginté quand même, messieurs. Sinon réécoutez le match contre les Saraaens sur F2.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 septembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois