actuImage.php

USOR vs RM 92 - Commencer du bon pied

USOR vs RM 92 - Commencer du bon pied

Publié le 04/01/2014

Le Racing Metro 92 démarre l’année 2014 avec un déplacement de tous les dangers, face à la redoutable équipe d’Oyonnax. L’occasion pour les Ciel et Blanc de confirmer leur série d’invincibilité et retrouver les vertus du jeu collectif entrevues dimanche dernier contre Toulon.

 

Au Racing Metro 92, comme tout le monde on aime commencer l’année avec de bonnes résolutions. Ça tombe bien, à peine six jours après la retentissante victoire contre Toulon (14-3) à Colombes, nos Ciel et Blanc ont la possibilité de remettre ça, face à Oyonnax en ce samedi soir (18h30).

 

Un déplacement que nos Racingmen ne prennent pas à la légère. Bien au contraire car, en dépit de sa 13e place au classement du TOP 14, chez elle à Charles-Mathon la formation d’Oyonnax force le respect. Clermont, Castres, et Toulon s’y sont tous cassés les dents, et depuis le début de la saison, seul le Stade Français a réussi à s’y imposer (15-16). « Cette équipe d’Oyonnax n’est pas à la place qu’elle mérite dans le classement, insiste Antoine Battut. C’est une équipe très performante, surtout chez elle. »

 

Seule ombre au tableau, les conditions atmosphériques attendues à Oyonnax ce soir. Pas de neige, certes. Mais beaucoup de pluie et un ballon glissant donc forcément difficile à manœuvrer. « J’aimerais vous vendre un match avec de grandes envolées, rigole le troisième ligne francilien. Mais j’ai vu les prévisions météo, et ça m’étonnerait beaucoup. »

 

Aussi, cette semaine au Plessis, Battut et ses coéquipiers ont préparé la rencontre dans le plus grand sérieux. Faisant tout pour conserver les vertus montrées lors du succès face à Toulon. D’ailleurs, comme Patrice Lagisquet, entraîneur des lignes arrière du XV de France venu superviser Marc Andreu au club, peut en témoigner, les niveaux d’engagement et d’intensité physique lors de l’entraînement de jeudi sont restés très proches de ceux entrevus à Yves-du-Manoir dimanche.

 

« Il va falloir faire la guerre des rucks, et ne pas prendre Oyonnax de haut, » confirme Fabrice Metz, le jeune deuxième ligne issu de notre centre de formation. Car nul doute que le sort du match à Oyonnax se décidera devant, dans le combat, dans l’intensité de l’agressivité des défis. « C’est là que ça va se passer, prévient Laurent Labit, l’entraîneur. Ensuite, l’équipe qui remportera ce combat-là pourra essayer de mettre son jeu en place. Mais si on n’est pas présents dans tous ces secteurs, ce sera difficile d’espérer revenir avec la victoire. »

 

Bref, après les victoires contre Montpellier et Toulon et le nul arraché à Brive, les Ciel et Blanc ont retrouvé de la confiance et la sérénité dans leur jeu. Reste à les retranscrire sur le terrain, face à une équipe d’Oyonnax qui lutte pour sa survie. « On va à Oyonnax avec beaucoup d’humilité et de respect, souligne Labit. Pour cette nouvelle année, il suffit de poursuivre comme on a fini contre Toulon. 2013 est fini. Mais on se doit surtout de rester sur cette dynamique positive. »

 

 


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 04/01/2014 par Sly
Ou commencer du mauvais pied, comme on pouvait se l'attendre. Zéro point de marqué ... Zéro comme cette équipe.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois