En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

ESP - BO vs RM 92 - Pour une qualif'

ESP - BO vs RM 92 - Pour une qualif'

Publié le 14/04/2013

Le calcul est simple pour les Espoirs, s’ils gagnent aujourd’hui, ils sont qualifiés pour les demi-finales. En revanche, si les hommes d’Adrien Buononato et Anthony Cabaj venaient à s’incliner à Biarritz ce dimanche (15h), ils se rendraient la tâche compliquée avec une dernière journée décisive.

 

 

« Les joueurs ont l’envie de très vite se qualifier ». À deux journées de la fin de la phase régulière, Adrien Buononato ne cache pas les ambitions du groupe Espoirs. Ce troisième déplacement consécutif à Biarritz, sans être crucial, peut propulser directement le groupe en phase finale. Mais la tâche s’annonce rude car la formation biarrote est invaincue chez elle, pire, elle peut se targuer d’avoir, à chaque fois, infligé beaucoup de points à ses visiteurs. « C’est l’équipe la plus complète de la poule avec une conquête forte, des meneurs de jeu très importants et une circulation offensive très performante, analyse l’entraîneur Ciel et Blanc. C’est dur de tenir face à cette équipe, à partir du moment où ils ont le ballon, ils sont vraiment dangereux et ne lâchent jamais jusqu’à ce que ça marque ». 58 – 10 contre Dax, 28 – 3 contre Tarbes, 31 – 17 contre Castres ou encore 41 – 13 face à Toulon, chez eux, les Biarrots sont redoutables, un peu à la manière des Toulonnais en Top 14 que les grands Racingmen ont fait tomber il y a quelques mois.

 

 

Un ogre à faire tomber

 

 

Vainqueurs à Tarbes, le week-end dernier (16-24), les Ciel et Blanc ont cependant pêché dans la finition. Un défaut qu’il ne va pas falloir avoir face à Biarritz, très efficace en contre-attaque. « C’est passé face à Tarbes mais à Biarritz, nous n’allons pas avoir autant d’occasions. Ce n’est plus le même niveau, cela ne passera pas » confie Buononato. L’ancien leader du championnat fait figure d’ogre en ce dimanche d’avril. La clé de la rencontre sera donc la patience aussi bien en attaque qu’en défense. Cette fameuse gestion des temps forts et des moments faibles que les Espoirs maîtrisent depuis plusieurs rencontres. « Il s’agira de conserver nos ballons, avec une grosse conquête mais il faudra aussi être très patients en défense si cela ne marche pas. Ne jamais se livrer. Peut-être qu’avec tout ça, nous arriverons à les inquiéter » ajoute le coach Racingman.

Les Ciel et Blanc pourront également s’appuyer sur leurs lancements de jeu très efficaces derrière une phase de conquête. Mais cette fois-ci il faudra franchir et marquer à chaque fois pour espérer ramener des points de cette virée au Pays-Basque. Troisième à égalité de points avec les Racingmen, le Biarritz Olympique joue aussi sa qualification sur ce match. Sans oublier Castres, toujours à deux points derrière. Un contexte et un match de phase finale que les Ciel et Blanc doivent bien négocier pour s’offrir leur billet tant rêver pour les demi-finales. Avant, il faudra faire tomber l’ogre biarrot.  

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 30 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois