ESP - RM 92 vs RCT - Déjouer le réalisme toulonnais

ESP - RM 92 vs RCT - Déjouer le réalisme toulonnais

Publié le 05/05/2013

Les Espoirs du Racing Metro 92 disputent aujourd’hui à 15h30, leur demi-finale du championnat de France face au RC Toulon. Défaits à deux reprises cette saison face à l’ogre varois, les Ciel et Blanc entendent déjouer tous les pronostics pour continuer l’aventure encore plus haut. (Crédit Photo : Émilie Manchon)

 

 

Tout près et pourtant si loin. Les Ciel et Blanc auraient certainement mérité la victoire. 33-24 puis 17-26, les Racingmen n’ont pas battu Toulon de l’année. Pire, de ces deux rencontres sont à chaque fois ressortis des regrets, ceux d’avoir joué, perturbé l’adversaire mais au final d’être obligé de s’incliner face à un groupe pragmatique et plus réaliste. Mais ce dimanche, c’est différent, c’est la phase finale. « Il n’y a pas de revanche à prendre, c’est un nouveau match. Nous allons jouer contre un nouveau Toulon comme eux vont jouer un nouveau Racing, confie le centre Yvan Kitutu. C’est une demi-finale, que ce soit le RCT ou un autre club, nous l’abordons de la même manière ». Le dernier carré, un seul match pour rêver une fin de saison en grand, très grand.

 

 

 

« Tout donner pour les couleurs et le groupe »

 

 

 

Avec une belle victoire contre l’UBB, il y a deux semaines à Du Manoir (46-7), les Espoirs se sont rassurés en faisant preuve de maîtrise face à une redoutable opposition. L’équipe quasi inchangée par rapport à la saison dernière a évolué avec du cœur, un groupe et une rigueur dans le respect du projet de jeu. « Ça fait plaisir d’avoir la chance de disputer ce match après la saison dernière. Nous sommes plusieurs à avoir fait le choix de rester au Racing en fin d’année et aujourd’hui, le pari est gagnant. Cette expérience de l’année dernière nous a donné l’humilité pour pouvoir aller plus haut » raconte Yvan. Pour certains, ce sera la dernière sous le maillot Ciel et Blanc du Racing. Rien que pour ça, le groupe Espoirs ne cesse de rêver de battre cette solide formation toulonnaise. « C’est du pure bonheur la phase finale ! Je l’ai vécu la saison dernière avec le Stade Français et maintenant avec le Racing. En plus, c’est peut-être mon dernier match Espoirs ce week-end… On va tout donner pour les couleurs et pour ce groupe car nous sommes allés la chercher cette quatrième place » ajoute le pilier, Sofiane Chellat.

 

Si les Reichel ont montré la voie, maintenant, au tour des hommes d’Anthony Cabaj et Adrien Buononato d’entrer dans le bain des phases finales. L’objectif de toute une saison mais pas l’aboutissement. À l’heure d’affronter Toulon, il s’agit de gagner pour finir leur saison de la plus belle des manières. « Quand je suis arrivé, c’était un gros challenge avec cet objectif de finir dans les quatre premiers. Maintenant, on y est, on ne veut pas s’arrêter de rêver et pourquoi pas à un titre. Nous allons jouer le coup à fond pour voir s’il y a la possibilité d’aller au bout» conclut Sofiane. Mais pour s’offrir le scalp tant attendu de l’équipe varoise et rêver, encore rêver, il faudra d’abord déjouer ce réalisme toulonnais.  

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 septembre 14H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois