ESP - RM 92 vs SF - Jouer mais surtout gagner

ESP - RM 92 vs SF - Jouer mais surtout gagner

Publié le 04/11/2013

Les Espoirs du Racing Metro 92 se sont imposés 15 à 13 dans le derby d'Île-de-France. Menés 13-0 après 25 minutes de jeu, les Franciliens ont trouvé les ressources mentales pour revenir dans la partie après l'avoir entamé avec les mauvaise stratégie de jeu. Retour sur une victoire pleine d'enseignements avant le déplacement à Lyon de dimanche prochain.

 

 

« - 36 min de work

- Combien ? 36 minutes de work ?

- Mais ça me surprend pas, je te dis, il y a des séquences qui ont vraiment tapé.

- Attendez les gars, c’est niveau TOP 14. »

 

 

Ce matin, à l’heure de faire le débriefing de la victoire des Espoirs face au Stade Français, le débat sur la qualité du match livré fait encore parler. Mais moins de 24h après la rencontre, l’analyse est pourtant toute faite pour Adrien Buonanoto et son staff. Pour le coach Ciel et Blanc, ses joueurs,  « n’ont pas su utiliser le vent en leur faveur en première mi-temps en privilégiant l’occupation mais on sait pas faire». Si bien qu’avec l’avantage du vent, les Franciliens étaient menés 13 à 3 (un essai transformé (19è) et deux pénalités pour les Parisiens contre une pénalité pour les Ciel et Blanc) après 30 minutes de jeu, passant l’essentiel de la première partie de la rencontre acculés dans leur camps à défendre. Puis de préciser : « On a besoin de tenir le ballon, de mettre des séquences longues afin de nous retrouver dans notre jeu. C’est une erreur de notre part, le staff ». Le temps de s’adapter à la situation, de modifier la stratégie de jeu et voilà les Racingmen repartis vers la victoire et un encourageant 13-9 à la pause.

 

Au retour de la mi-temps, c’est un tout autre deuxième qui commençait à se dessiner. Avec quelques modifications apportés, nous l’avons vu à la stratégie de jeu, mais aussi dans les hommes (entrées d’un ouvreur et d’un pilier) c’est plus de dynamisme qui caractérisait alors le jeu Alto-Séquannais. « Nous avons retrouvé l’initiative du jeu, confirme Buononato. En deuxième mi-temps, après 2-3 temps de jeu les espaces s’ouvraient ». Et pour ne pas prendre la marée, les Parisiens étaient alors contraints à la faute offrant à chaque fois une opportunité de scorer. Des fautes qui, au final, ont permis aux Racingmen de l’emporter grâce à deux pénalités consécutives à des fautes Parisiennes.

 

Les enseignements à tirer de cette rencontre sont ainsi mutiples pour le staff Espoirs. « L’occupation, on ne sait pas faire. C’est marrant si tu es bon en conquête et en défense mais ce n’est pas notre jeu », confirme Adrien Buonotato. Avant d’ajouter : « le point positif de la rencontre est dans les capacités mentales de nos joueurs. L’emporter 15-13 après avoir été menés 13-0 nous montre, une fois de plus, que ce groupe a une vraie force mentale » . Puis de nuancer : « après deux matchs sans marquer d’essai alors que l’on a les occasions, nous nous disons que l’on s’entraîne trop à jouer et pas assez à gagner. Nous devons revoir façon de travailler pour amener les joueurs à être plus pragmatiques à l’approche de la ligne. Nous ne sommes ni en retard, ni en avance,  c’est une évolution logique ».

 

Grâce à cette victoire, les Franciliens conservent leur première place au classement avant un déplacement périlleux à Lyon dimanche prochain.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 septembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois