actuImage.php

ESP - TPR vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... quatre mois et onze jours

ESP - TPR vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... quatre mois et onze jours

Publié le 05/04/2013

Souvenez-vous il y a quatre mois et onze jours, les hommes d'Adrien Buononato et d'Anthony Cabaj s'étaient largement imposés contre Tarbes à Colombes (33-11). Un match pourtant loin d'être simple. Face à une solide formation tarbaises, les Ciel et Blanc avaient démontré de belles ressources mentales pour l'emporter avec le point de bonus offensif. (Crédit Photo : BJ Rugby)

 

Les Racingmen s'y attendaient. Tarbes venait à Colombes pour faire un coup face aux Franciliens. Rapidement menés 3-0, les Ciel et Blanc sont restés patients pour reprendre sans affolement le dessus sur leurs visiteurs du jour. D'abord sur une touche déviée en maul qui finira dans l'en-but puis après une longue séquence comme savent le faire les Racingmen. 21-3 à la mi-temps puis 28-3 après un nouvel essai des Ciel et Blanc en tout début de seconde période. Le bonus est à ce moment là en poche. Mais la deuxième mi-temps est bien moins propre que la première. Fortement pénalisés, sans grande cohérence, les Espoirs n'arrivent pas à retrouver cette limpidité dans leur jeu. Si bien, qu'ils prennent un contre à la fin du match et se retrouvent obligés de batailler pour récupérer ce point de bonus offensif. « On fait 40 à 50 minutes où l'on prouve que l'on est au dessus dans la plupart des secteurs du jeu et on remet l'adversaire dans le droit chemin en ne tuant pas le match » explique l'ailier, Simon Farvacques. La libération a finalement lieu dans les arrêts de jeu. Pénalisés sur une mêlée à cinq mètres de l'en-but tarbais, les Ciel et Blanc sentent le bonus s'échapper. Finalement, ce sont les joueurs de Tarbes qui remettent tout le monde dans le bain en ratant leur pénaltouche. L'occasion est trop belle pour le Racing qui se lance à l'assaut de l'en-but adverse. Après plus d'une minute de jeu, Farvacques aplati en bout de ligne et libère les siens. Enfin !

 

 

Un gros état d'esprit

 

 

Contrat rempli, aussi bien comptablement qu'affectivement, l'état d'esprit démontré est la grosse satisfaction de la rencontre. « On a vraiment trouvé des ressources mentales dont on n'avait pas fait preuve depuis le début de la saison. Ces matchs là, où c'est avec le mental qu'on doit aller arracher des points, c'est important pour l'esprit du groupe » confie Farvaques. Au talonneur, Thomas Arnaud d'ajouter, « le gros point positif de ce match, c'est cette dernière séquence où on se bat pour récupérer le point de bonus ». Malgré cela, il reste encore du travail pour atteindre cette régularité dans la concentration et la conquête. « On n'est pas encore assez précis en conquête, on perd toujours des touches importantes et on a été pénalisé plusieurs fois en mêlée sans parler des bras cassés. Il faut régler ces petits détails pour réaliser un 100% en conquête et réussir à alourdir ces scores plus rapidement » souligne le talonneur.

 

La victoire face à Tarbes devait faire grimper les Racingmen en troisième position. Finalement, avec la victoire de Brive et Bordeaux, les Espoirs restent quatrième. Dimanche, il faudra ramener au moins quatre points de Bordeaux pour entamer les fêtes de fin d'année en position de qualifié. D'ici là, Adrien Buononato l'a annoncé : la préparation va être « commando ».

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois